Vaccin Covid-19 : les Outre-mers traités de la même manière que l'Hexagone ?

coronavirus
vaccin Covid19
©Vaccin anti-covid 19 (image d'illustration) • ©Pixabay

Plusieurs milliers de vaccinations ont été effectuées, ce lundi 4 janvier. C'est ce qu'a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran. Qu'en est-il des Outre-mers ? Ils doivent être traités de façon identique à la Métropole pour le docteur Christophe Longuet. 

La campagne de vaccination contre le COVID-19 a commencé lentement dans l’Hexagone… "Plusieurs milliers de vaccinations" ont en effet été effectuées lundi. C'est ce qu'a assuré le ministre de la Santé. Olivier Véran a expliqué que "des centres se [développaient] partout sur le territoire national". Comme l'Hôtel-Dieu, 27 hôpitaux disposent du vaccin depuis lundi et "ont pu commencer à vacciner les soignants", alors que le gouvernement a décidé d'accélérer la campagne en la rendant possible pour le personnel soignant de plus de 50 ans. 

Qu’en est-il des Outre-mers ? Ils doivent être traités de façon identique à la Métropole pour le docteur Christophe Longuet, qui ne recommande pas, par ailleurs, de préconisation particulière pour la vaccination en Outre-mer. "On peut avoir confiance en la vaccination", explique Christophe Longuet, qui exerce au sein du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Croix Rousse à Lyon. Il est aussi membre du conseil scientifique COVID pour les Outre- mers.

Interview

 

Pour rappel, en Polynésie française, les premières doses devraient arriver en ce mois de janvier. La première livraison comprend 15 000 doses pour 7500 personnes. Le vaccin se fait en deux fois. La priorité sera donnée aux personnels de santé et aux personnes âgées.

Dans l'Hexagone, les vacances de Noël sont terminées et les touristes ont quitté les Outre-mers. Fallait-il laisser les vacanciers se rendre en Outre-mers et faut-il craindre les conséquences de ces congés ? Sur place, certains s’en inquiètent mais le docteur Christophe Longuet reste, lui, plutôt serein. Selon lui, une nouvelle vague est toujours possible mais pas inéluctable…

Interview

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live