Vaccins : comment font les maisons de retraite ?

coronavirus
maison de matahiapo
©Polynésie la 1ère

A compter de la semaine prochaine, les Polynésiens âgés de plus de 70 ans pourront se faire vacciner. Pour le moment, dans les services de santé, on recense les établissements qui les accueillent. Un espoir pour certains de revoir enfin leurs proches et reprendre une vie normale.

L’agacement de l’infirmier est palpable. Il est pressé et bute sur des procédures administratives qui lui paraissent longues. Ses onze protégés sont âgés de 70 à 106 ans, ils sont atteints de diverses pathologies et rien n’est simple. "Je viens d'appeler depuis ce matin, et pour le moment, ils sont encore dans la phase de préparation. Ils me disent même qu'ils commenceront surement à vacciner qu'à partir de la semaine prochaine", explique Samuel Boscardin, infirmier coordinateur

Certains de ces pensionnaires souffrent d’un Alzheimer, d’autres sont sous tutelle pour différentes raisons et ce sont leurs familles qui décideront pour eux. Les personnes autonomes ont fait leur choix, et il est unanime. "C'est rassurant", confie Pierre Laux, 72 ans. Anette Viaud, septuagénaire également, dit avori confiance en la médecine. "Je suis d'accord d'être vaccinée même si j'ai 71 ans.". Jeanne Mervin,  91 ans, espère pouvoir sortir après être vaccinée. 

"Les résidents veulent retrouver une vie comme ils avaient avant"

Samuel, infirmier

 

En effet, depuis dix mois, ces personnes ne sortent plus. Les visites des enfants étant interdites, des grands-parents sont plongés dans une absence définitive. Le protocole sanitaire a été, depuis octobre, légèrement assoupli mais malgré tout le dévouement du personnel, leur année 2020 a été marquée par la solitude. Alors, Samuel se bat pour que la vaccination soit rapide.

"Les résidents veulent retrouver une vie comme ils avaient avant, pouvoir sortir, avoir la communion le dimanche, recevoir du monde (...) Ca été très dur pour eux", confie l'infirmier qui avec son équipe a tenté de palier au maximum les besoins par internet, messenger ou encore le téléphone. Des outils qui ont permis de passer un cap. Mais la vaccination est désormais nécessaire pour stopper l’isolement. Reste à savoir quand...

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live