Variant Omicron : entre 48 et 72 heures pour confirmer ou pas

coronavirus
61bbe0e5e50f1_covid.jpg
La traque au variant Omicron est lancée. Réponse dans quelques jours. ©Polynésie la 1ère
Alors que les recherches continuent pour savoir si le variant Omicron est en Polynésie après que 4 cas suspects ont été constatés récemment et dont l'origine est inconnue, deux nouveaux traitements contre le covid-19 viennent d'être approuvés.

La menace du variant Omicron plane toujours. Depuis la semaine dernière, 12 cas positifs importés ont été détectés. Parmi eux, 4 sont d'origine inconnue. ll s’agit d'un résident et de trois touristes. Ces cas suspects sont actuellement suivis et confinés à domicile ou dans les hôtels.

S'agit-il du variant Omicron ? Combien de temps faut-il pour confirmer ou pas sa présence ? La question a été posée à Hervé Varet, directeur de l'institut Louis Malardé :

Hervé Varet

Du Canada au Maroc, de l'Irlande à la France, les restrictions de voyage se multiplient pour contenir la propagation alarmante du variant Omicron, face à laquelle les dirigeants européens ont souligné jeudi l'urgence d'accélérer la vaccination.

A l'approche des fêtes de fin d'année, la France va rétablir à partir de samedi l'obligation de justifier de "motifs impérieux" pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni, où les contaminations ont atteint jeudi un nouveau record, avec 88 000 cas de covid-19 en 24 heures.

Deux nouveaux traitements

Dans ce climat anxiogène, une lueur d'espoir, celle d'une nouvelle avancée pour les traitements contre le covid-19. L'Agence européenne des médicaments a approuvé aujourd’hui deux nouveaux traitements. D'abord celui par anticorps monoclonal des laboratoires GlaxoSmithKline, le Xevudy. 

Le traitement de GSK "réduit considérablement" les hospitalisations chez les patients à risque, selon l'EMA. Quant au traitement Kineret du Suédois Sobi, il peut "empêcher le développement d'une insuffisance respiratoire sévère chez les patients atteints du Covid-19".

L'Agence européenne des médicaments a également approuvé l'utilisation en urgence du traitement de Pfizer, la pilule anti-covid Paxlovid, même si, pour l'heure, elle n'a pas encore reçu une autorisation complète de mise sur le marché.

Selon le géant pharmaceutique, sa pilule réduirait de près de 90 % les risques d’hospitalisation et de mort chez les personnes à risque lorsqu’elle était prise dans les premiers jours après l’apparition des symptômes.  

Centres de vaccination à Tahiti

VACCINODROME

->  PAPEETE - Présidence de PF  

JANSSEN (18 ans et plus) et PFIZER (12 ans et plus) - Vendredi 17/12 + Samedi 18/12 : de 8h à 16h - dimanche 19/12 : de 8h à 12h  

-> PAPEETE MAMAO - Institut Mathilde Frébault FERMÉ du Lundi 13/12 + Samedi 18/12  

-> PAPEETE - Kiosque de santé à Paofai FERMÉ Vendredi 17/12

VACCINOMOBILE

-> PAPARA - Parking du collège de Papara  JANSSEN (18 ans et plus) et PFIZER (12 ans et plus) - Samedi 18/12 - de 7h30 à 12h  

-> FAA'A - Dispensaire de Faa'a  JANSSEN (18 ans et plus) et PFIZER (12 ans et plus) - Samedi 18/12 - de 7h30 à 12h  

CERTIFICAT DE VACCINATION (pass sanitaire) Pour les demandes de certificat de vaccination (pass sanitaire), un guichet physique sera ouvert à la Présidence : - Vendredi 17/12 + Samedi 18/12 : de 8h à 16h - dimanche 19/12 : de 8h à 12h  

Le vaccinodrome  est ouvert pour : - Les primovaccinations - Les rappels 2ème et 3ème dose de PFIZER Mais également pour toutes personnes souhaitant se faire vacciner contre la grippe.