20 désanm : hommage aux ancêtres, de l’importance du devoir de mémoire à La Réunion

histoire
20 désanm commémoration officielle hommage aux ancêtres esplanade rouge Saint-Denis 201221
©Harini Mardaye
" Vous êtes libres. Tous égaux devant la loi, vous n’avez autour de vous que des frères." Ce sont les mots prononcés il y a 173 ans, jour pour jour, par Sarda-Garriga. La Réunion célèbre aujourd’hui l’abolition de l’esclavage survenue le 20 décembre 1848.

Ce lundi 20 décembre, jour de la Fèt Kaf, jour de la Liberté, les célébrations, débutées la veille, se poursuivent. Ce jour est l’occasion pour les Réunionnais d’honorer les ancêtres et d’exercer le devoir de mémoire indispensable à la transmission de l’Histoire aux jeunes générations.

De l’importance du devoir de mémoire

Une Histoire et une transmission débattue dans l’émission Radio Péi de Réunion la 1ère consacrée au 20 désanm et réalisée dans les Hauts de Saint-Leu, au Domaine Bardzour. Claude Montanet et ses invités ont en effet parlé de ce pan de l’Histoire de La Réunion, de la transmission à la jeune génération ou encore du sens du mot "liberté".

Hommage officiel à Saint-Denis

De nombreux hommages sont rendus aux ancêtres, c’est le cas notamment à Saint-Denis. Le préfet de La Réunion, Jacques Billant et la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, y ont participé ce matin, là où se trouvait lontan le Camp Giron. Des lieux d'histoire aujourd'hui effacés que la ville veut rappeler en les les signalant. 

Régarder le reportage de Réunion la 1ère : 

20 désanm : l’hommage aux ancêtres rendu sur l’esplanade rouge à Saint-Denis. ©Réunion la 1ère

Les Zarlor Maloya à l’honneur à Sainte-Suzanne

La commune de Sainte-Suzanne, après avoir rendu hommage à Edmond Albius hier, organise la 3ème cérémonie de remise des Zarlor. Le maire remettra la récompense à 97 personnes de Sainte-Suzanne et de La Réunion au titre de " leur riche passé de « Gardien de la mémoire du Maloya » ".

Regarder le reportage de Réunion la 1ère : 

20 désanm : la journée des zarlor, les gardiens de la mémoire ©Réunion la 1ère

Un buste pour Louis Timagène Houat à Saint-André

A Saint-André, L’association Kartyé Lib MPOI et la Délégation de Mayotte à La Réunion s’associent à la commémoration de l’abolition de l’esclavage à La Réunion. Un buste en bronze de Louis Timagène Houat a été dévoilé dans le Jardin de la Mémoire de la commune, pour honorer la personnalité et son combat pour lutter contre l’esclavage.

20 désanm commémoration abolition esclavage buste Louis Timagène Houat 201221
©Délégation de Mayotte à La Réunion

Le Réunionnais d'origine, Louis Timagène Houat, est l'auteur du premier roman  de la littérature réunionnaise "Les Marrons", publié à Paris en 1844. L'historien Raoul Lucas revient sur cet ouvrage et la démarche de son auteur, un homme " au destin fabuleux ", dit-il.

Interview Raoul Lucas 20 désanm : "les marrons", nouvelle réédition

Deux expositions sont également proposées au gymnase Fayard, dont une sur "L’esclavage dans l’Océan Indien d’ l’Antiquité aux abolitions" réalisée par une équipe pluridisciplinaire de Mayotte sous la direction des Archives départementales de Mayotte.