réunion
info locale

Top départ de la Diagonale des Fous

archives d'outre-mer
Les 5 000 participants au Grand Raid sont venus retirer leur dossards, mercredi, au stade la Redoute à Saint-Denis. Un stade que tous n’atteindront pas malgré leur bonne volonté et les mois passés sur les sentiers à s’entraîner.
Pour les 20 ans de l’épreuve, le parcours et les conditions de course s’annoncent pimentés.

Ils sont 2727 raideurs, très précisément, à s’élancer ce soir, jeudi 18 octobre, à 22 heures, de Saint-Philippe, sur le parcours de la Diagonale des Fous. Une diagonale encore et toujours plus folle avec ces 170 kilomètres, ces 10 000 mètres de dénivelés positifs et la pluie.

Une invitée surprise amenée par Anaïs dont les raideurs se seraient bien passés. L’eau transportée par la tempête tropicale, devenue simple dépression, devrait en effet singulièrement compliquer la vie des coureurs même si, comme le soulignait Robert Chicaud, président du comité d’organisation, au cours de l’émission Actu 1ère  sur Réunion 1ère télé : «  un ultra trail se coure dans toutes les conditions. Le soleil, la poussière font partis de la compétition. Malgré tout, le directeur de l’épreuve et ses adjoints envisagent déjà le pire voir des changements si l’eau monte de manière importante, bien au-delà des simples chaussettes mouillées …une réunion est prévue à cet effet dans la journée ».

Hier après-midi, les fous et les stars étaient tous présents au stade de la Redoute. C’est dans ce lieu symbolique (Graal des fondeurs. Arrivée de l’épreuve…) qu’ils ont pris possession de leurs dossards et de leurs bracelets électroniques indispensables aux pointages des concurrents.

Les premiers arriveront dès vendredi soir. Pour les autres, la grande majorité, le franchissement de la ligne s’échelonnera jusqu’à dimanche 16 heures dernier délai pour avoir droit au fameux tee-shirt  : «  j’ai survécu  ».      

L’énergie du Grand Raid, c’est sur Réunion 1ère !
Publicité