Le parti de Bello est né

politique
Le PLR, Pour La Réunion, supplantera-t-il un jour, le PCR, Parti Communiste Réunionnais ? La question est posée depuis hier. 750 adhésions ont été enregistrées depuis le 22 septembre. 
Ils étaient plus de 1000 à assister au premier meeting d’Huguette Bello. L’acte de naissance du PLR, Pour La Réunion, a été officialisé hier, dimanche, à Saint-Paul. 1050 sympathisants étaient présents et un peu plus de la moitié a adhéré au PLR dans la foulée.

Forte de son succès aux dernières législatives face au PCR, Parti Communiste Réunionnais dont elle est issue, Huguette Bello, dissidente et adversaire, a été rejointe dans sa fronde par Eric Fruteau, maire de Saint-André.

Autres recrues : Roland Ramakistin, maire de Trois-Bassins, Yolande Pausé, Daniel Allamélou ou Paul Técher, ex-élu PCR de Sainte-Suzanne et de Cilaos...Tous ont souscrit au projet de la député maire de Saint-Paul. Avec un mot d’ordre d’Huguette Bello, l’élue saint-pauloise : « aller partout, dans toutes les communes, pour que chacun apporte sa contribution. Nous voulons inventer un espace de liberté pour inventer ensemble l’avenir et faire bouger le génie réunionnais  ». Une déclaration d’intention paraphée par l’ensemble des parrains du PLR naît un certain dimanche 28 octobre 2012.