La saison cyclonique 2012/2013

cyclones
La saison cyclonique a débuté officiellement le 13 octobre avec Anaïs. Cette première tempête tropicale devenue cyclone a lancé l’observation des phénomènes cycloniques dans la zone sud-ouest de l’océan indien.
Dans l’après-midi, la préfecture et Météo France présentent la saison cyclonique 2012/2013. L’occasion de faire le point sur la saison passée et les perspectives pour la saison à venir. La première mesure concernera les restrictions de circulation et de délivrances de laisser passer.

Ce rappel des règles de sécurité, par l’Etat, intervient au moment où l’ouragan Sandy balaye la côte new-yorkaise.

Pour mémoire, il n’y a pas de différences entre un cyclone, un ouragan ou un typhon. Ces phénomènes nommés : willy-willy en Australie, kamikaze au Japon où Baguio aux Philippines ont été baptisés sous différents noms afin de faciliter la vie des marins. Il y a encore quelques années, les bulletins météos étaient transmis, aux navigateurs, par des radios nasillardes. Avec « ouragan  » (atlantique), «  cyclone  » (océan-indien), ou «  typhon  » (pacifique), ils comprenaient immédiatement qu’ils étaient en danger.

En 2012, grâce aux satellites et aux navtextes (internet marin), ces précautions semblent dater d’un autre âge. Pourtant, elles sont toujours d’actualité. Si demain, les satellites tombent en panne, alors les liaisons radio seront à nouveau le seul moyen d’alerte.  

Anaïs a déjà été baptisée et sort donc de la liste des noms de baptême des cyclones pour 2012/2013  : Boldwin, Claudia, Dumile, Emang, Felleng, Gino, Haruna, Imelda, Jamala, Kachay, Luciano, Mariam, Njazi, Onias, Pelagie, Quiliro, Solani, Tamim, Urilia, Vuyane, Wagner, Xusa…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live