publicité

Le président de la ligue vote Legraët

Yves Ethève règne depuis 30 ans sur le foot réunionnais. Réélu à la tête de la Ligue Réunionnaise de Football, il élira bientôt le patron de la FFF. Il apprécie Noël Le Graët.

  • Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Avec plus de 82 pour cent des voix, Yves Ethève, président sortant de la Ligue Réunionnaise de Football, a été réélu.

Une victoire, un plébiscite, qui conforte l’homme fort du foot local dans sa gestion : «Depuis plus de vingt ans nous avons façonné notre sport et son organisation. Chez les jeunes, nous faisons partis des cinq meilleures régions formatrices de France. Les U15 ont terminé cinquième de la dernière compétition nationale». Cependant, le président a entendu les arguments de ces adversaires  : «Je demande à mes collaborateurs de se pencher très vite sur les questions urgentes soulevées pendant cette campagne. Si une assemblée générale extraordinaire doit avoir lieu au mois de décembre nous l’organiserons».

Dominique Goumane, le candidat malheureux, reconnait sa défaite et ne compte pas déposer de recours  : «Il y a des choses qui nous paraissent étranges. Le résultat ne reflète pas l’attente du foot péï, mais bon les électeurs se sont exprimés. Nous sommes dans l’opposition, désormais je vais me consacrer à ma famille».

Le candidat demande cependant que l’on n’oublie pas d’accompagner les jeunes footballeurs en partance vers les clubs professionnels  : «une maison régionale du sport doit voir le jour. Elle permettra de les aider dans leurs démarches mais aussi de leur apprendre à se nourrir de pâtes plutôt que de rougail saucisse par exemple… mais également de les accueillir à leur retour en cas d’échec».

La page de l’élection pour la LRF, Ligue Réunionnaise de Football, est tournée. Yves Ethève, le président, votera au nom du foot local, pour l’élection du président de la Fédération Française de Football.

Aujourd’hui, et en attendant de recevoir l’ensemble des programmes, Yves Ethève est favorable à Noël Legraët  : "Je pense qu’il est le meilleur. C’est un ancien chef d’entreprise et ancien maire. Il est d’une intelligence rare. Je trouve qu’il a pris la bonne décision en remplaçant Blanc par Deschamp. Deschamp est plus entraîneur que Blanc. Je souhaite le sensibiliser aux problèmes de l’outre-mer. La Fédération doit se montrer plus généreuse. Imaginez, ici, nous avons 30 000 licenciés, plus de 170 clubs et un peu moins de 3 millions d’euros de budget pour gérer la formation, les compétitions et l’arbitrage. Il est indispensable que l’outre-mer soit mieux considérée».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play