réunion
info locale

Deux cases détruites

justice
Deux constructions illégales ont été les proies des bulldozers ce mardi matin à la Rivière Saint-Louis. La démolition a eu lieu sur ordre de la préfecture suite à un jugement.
Le 3 novembre 2009, le tribunal de grande instance de Saint-Pierre ordonne la destruction de deux cases construites sans permis sur un espace naturel protégé. Ce jugement confirmé en appel et par la cour de cassation le 19 octobre 2010 était resté lettre morte.

Pourtant, le propriétaire avait été condamné depuis le premier jugement à une amende de 50 euros par jour de retard.

Pire, ce bras de fer engagé par le constructeur illégal avec l’Etat a pris une nouvelle dimension, quand le fautif, domicilié sur place, s’est mis à construire une seconde habitation. Ce matin dès huit heures, sur ordre du préfet, les deux constructions illégales ont été mises à bas.
Publicité