publicité

Le maire de Saint-Louis à la barre

Claude Hoarau, maire de Saint-Louis, comparaît devant la cour d’appel correctionnelle. Il est suspecté d’avoir acheté des voix et encourt deux ans d’inéligibilité.

© CC-ReporterIndpdt
© CC-ReporterIndpdt
  • Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
En 2008, les municipales sur Saint-Louis sont tendues.

Face à face, Claude Hoarau, PCR, et Cyrille Hamilcaro, centre-droit. L’arbitre de ce duel, Krishna Badamia négocie entre les deux tours avec la gauche. Il s’engage par écrit à demander à ses partisans de voter pour le représentant du parti communiste réunionnais. En échange, le premier magistrat s’engage à employer plusieurs proches de son adversaire politique.

Le 9 octobre 2008, le tribunal administratif s’appuie sur le document signé par les deux candidats pour invalider l’élection et renvoyer les saint-louisiens aux urnes.

C’est pour cet achat de voix que Claude Hoarau est à nouveau jugé. En première instance, il avait été condamné à deux ans d’inéligibilité. Il avait fait appel, un appel suspensif. Si jamais cette condamnation est confirmée par les magistrats de la cour d’appel, elle ne sera toujours pas applicable immédiatement. Le maire de Saint-Louis a encore la possibilité de se pourvoir en cassation. Un pourvoi également suspensif.

En clair, si il est à nouveau jugé coupable, Claude Hoarau continuera à être le maire de Saint-Louis.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play