publicité

Payet et Gourcuff reviennent

Didier Deschamps a annoncé ce jeudi sa liste pour le match amical contre l’Italie le 14 novembre à Parme. Si Gaël Clichy et Etienne Capoue font une nouvelle fois partie du groupe, Dimitri Payet lui revient tout comme Yohan Gourcuff. En revanche, Varane reste à quai.

Dimitri Payet vit une fin de mois de septembre compliquée. Le réunionnais doit se relancer rapidement après son match moyen face à Dortmund. © FRANCK FIFE, AFP
© FRANCK FIFE, AFP Dimitri Payet vit une fin de mois de septembre compliquée. Le réunionnais doit se relancer rapidement après son match moyen face à Dortmund.
  • Benoît JOURDAIN
  • Publié le , mis à jour le
Le retour de Yohan Gourcuff était dans l’air du temps. Celui de Dimitri Payet un peu moins.

Le Lyonnais qui revenait de 10 semaines d’absence n’a que deux matches (aboutis) dans les jambes, mais ses performances face à Nice et Bastia ont convaincu Didier Deschamps de le rappeler. Sa dernière sélection remontait au 27 mai juste avant l’Euro, qu’il avait raté, face à l’Islande (victoire 3-2).

Celle de Payet en revanche remonte à deux ans. C’était sous l’ère Laurent Blanc à cette époque de l’année pour un match amical à Wembley, remporté contre l’Angleterre, 2 buts à 1. Le Réunionnais jouait à l’époque à Saint-Etienne. S’il est convaincant ces derniers temps à Lille, malgré la gifle reçue mercredi soir à Munich en Ligue des Champions (défaite 6-1 contre le Bayern), le Réunionnais profite sans doute du forfait de Karim Benzema touché aux adducteurs avec le Real Madrid.

Gaël Clichy et Etienne Capoue sont eux confirmés dans le groupe Bleu où l’on ne dénote aucune surprise, notamment les éventuelles présences de jeunes comme Paul Pogba (Juventus) ou Raphaël Varane, titulaire ces derniers temps avec le Real Madrid.

Pour le dernier match de l’année, Didier Deschamps a donc fait dans le classique et n’a apporté aucune réelle nouveauté à un groupe qui reste sur une performance face aux champions du monde et d’Europe espagnols (match nul 1-1 à Madrid).

Si Karim Benzema et Rio Mavuba, deux hommes de base de Deschamps, sont ménagés pour ce match de prestige sans enjeu face aux finalistes malheureux du dernier Euro, l’ancien entraîneur de l’OM a quand même voulu rappeler deux hommes qui le méritaient selon lui. La présence du premier, Yohan Gourcuff, répond au désir de "DD" de "le voir dans le groupe avant les échéances importantes qui nous attendent l’année prochaine".

Révélé sous Domenech, maintenu par Laurent Blanc malgré des performances en deça de son potentiel, Gourcuff a là une troisième chance d’exprimer son potentiel sous le maillot bleu.

"Capable d’être décisif"

La semaine de Dimitri Payet avait plutôt mal commencé. Humilié par le Bayern Munich en Ligue des Champions, le Lillois a pu se consoler ce jeudi en apprenant sa sélection avec l’équipe de France. La première depuis novembre 2010 et Laurent Blanc qui l’avait emmené à Londres défier l’Angleterre en amical. Trois sélections à 25 ans, et peut-être une quatrième pour le Réunionnais, qui rejoint ses coéquipiers Mickaël Landreau et Mathieu Debuchy. Trois Lillois qui auraient pu être quatre si Deschamps avait appelé Rio Mavuba, mais le sélectionneur l’a laissé à la maison "par précaution". Auteur de trois buts cette saison (en 11 matches), Payet s’est rappelé aux bons souvenirs de Didier Deschamps.

"Il y a toujours d’autres choix, ça c’est mon choix", a justifié ce dernier. "Si on prend référence au match d’hier (Bayern-Lille en Ligue des champions, 6-1), je ne vais pas m’arrêter à la performance collective de Lille hier (mercredi, ndlr). Il y a eu des matches avant, il a fait de bonnes choses, il est capable de gestes décisifs".

Appelé en lieu et place de Karim Benzema, contraint de déclarer forfait en raison d’une blessure aux adducteurs, il tient là une occasion de se montrer et de prouver ses progrès depuis sa période stéphanoise et son début de saison 2010-2011 (7 buts lors des 7 premiers matches) qui lui avait ouvert les portes des Bleus. "Il était là en août, il lui faut plus de continuité. Il a la possibilité de jouer sur les deux côtés, sur le plan technique il a des choses intéressantes", a précisé Deschamps.

Varane en salle d’attente

Le Réunionnais est la seule "innovation" d’un sélectionneur qui n’a pas voulu chamboulé son groupe en ne rappelant pas Samir Nasri, ni Hatem Ben Arfa pourtant performants avec leur club de City et Newcastle, ou encore Raphaël Varane qui commence à faire son trou au Real Madrid en profitant de l’hécatombe des défenseurs au sein du club espagnol.

Sur ce dernier, Deschamps a fait quelques commentaires qui font dire que le jeune défenseur aura bientôt sa chance. "Il représente le futur mais je peux être amené à le rappeler. Cela aurait pu être là. Je le suis évidemment. Il est jeune. Il a plus de temps de jeu, c’est bien pour lui".

Pour le Madrilène, il faudra donc attendre 2013 pour revoir le maillot bleu. Pour les 23, ils ne patienteront que jusqu’au 14 novembre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play