publicité

Victorin Lurel est arrivé

Trois jours de visite pour lancer les contrats d’avenir et lutter en faveur de la baisse des prix. Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, vient d’arriver à la Réunion pour une seconde visite dans le département.

Victorin Lurel, à son arrivée à l'aéroport Roland Garros © DR
© DR Victorin Lurel, à son arrivée à l'aéroport Roland Garros
  • Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, a atterri à la Réunion peu avant 10 heures. Il retrouve sous les tropiques, outre la chaleur, ses amis et parlementaires venus l’accueillir à l’aéroport Roland-Garros. Une arrivée en toute discrétion devant quelques journalistes.

Pendant trois jours, le représentant du gouvernement va parcourir l’île du nord au sud afin de signer des contrats d’avenir, l’une des mesures phare de François Hollande. Le président de la République a lancé la signature de ces premiers contrats, hier jeudi, en métropole. Le ministre devrait également présenter les grandes lignes du programme économique mis en œuvre pour relancer la consommation.

Outre la baisse des prix d’une centaine d’articles, Victorin Lurel va demander aux importateurs, aux sociétés de fret et aux banquiers de revoir leurs marges bénéficiaires. Dans le même temps, les responsables des enseignes de la grande distribution vont être invités à répercuter cette aubaine en faveur du grand public.

Les premières signatures vont être paraphées en fin de matinée, ce vendredi, à la préfecture.
A peine descendu de l’avion, Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, a précisé :

«Je suis là pour trois jours, trois séquences vont rythmer mon second séjour. La coopération régionale afin que la Réunion rayonne sur son bassin océanique. François Hollande avant son élection, lors de son passage dans votre île, avait insisté sur le développement des échanges avec les pays de la zone. Une coopération qui ne doit pas déstabiliser la production locale quitte à mettre en place des gardes fous. Il ne faut pas avoir peur de l’ouverture. Ma seconde priorité est à l’égard des jeunes. Nous lançons ces jours-ci dans toute la France les contrats d’avenir. Enfin, l’économie, la vie chère et la prime Cospar vont donner lieu à de nombreuses rencontres. L’égalité est un principe. Certes, il n’est pas possible, ni souhaitable pour personne d’amener la Réunion au large des côtes bretonnes, mais nous devons interdire les trop grands écarts de prix ».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play