Marion Dufresne : quatre navires mobilisés

transports
Marion Dufresne II
©TAAFS
Quatre navires sont mobilisés pour porter assistance au Marion Dufresne. Le "Léon Thévenin" arrivera le premier, vendredi 23 novembre, dans la baie du Marin, dans l'archipel de Crozet.
Depuis le 14 novembre, le Marion Dufresne demeure immobilisé dans la baie du Marin à Crozet. Le navire ravitailleur des Terres australes et antarctiques françaises a heurté un haut fond. Aujourd'hui, tous ses passagers et la moitié de son équipage ont débarqué dans la petite base Alfred Faure dont la capacité d'accueil est passée de 50 à 145 personnes. A bord du navire endommagé, 23 marins assurent la sauvegarde du bâtiment et attendent patiemment les secours.

Le premier bâtiment attendu à Crozet est un cablier de France Télécom Marine. Il a appareillé vendredi dernier de Cape Town où il était en escale et fait route à plus de 10 noeuds en direction de Crozet. Son arrivée est prévue vendredi dans la matinée. Le "Léon Thévenin" a pour mission de rapatrier, en Afrique du Sud, 60 passagers, les 9 touristes et des scientifiques, et 25 membres de l'équipage du Marion Dufresne. A son bord, une équipe technique spécialisée dans les travaux sous-marins réalisera, dès son arrivée, les opérations de renforcement provisoire du Marion Dufresne.

Léon Thévenin
Le "Léon Thévenin" a déjà parcouru la moitié du chemin entre Cape Town et Crozet. ©Hervé Guyomard

Un deuxième navire, le "Coral Sea Fos" a également été affrété. Il a quitté l'Ile Maurice, dans la nuit de vendredi à samedi, avec du matériel de réparation et fait route au sud à une allure constante de 9 noeuds. Sur place, dans la baie du Marin ou se trouve immobilisé le Marion Dufresne, les plongeurs spécialisés dans les travaux sous-marins embarqueront sur ce navire. Le "Coral Sea Fos" procurera le support nécessaire aux travaux et assurera une présence de sécurité autour du Marion Dusfresne. Son arrivée est prévue également en fin de semaine, vraisemblablement samedi.

Coral Sea Fos
Le "Coral sea Fos" assurera les travaux et la sécurité du Marion Dufresne. ©mgklingsick@aol.com

Enfin, l'administration des TAAFs aura recours à deux autres navires pour assurer les rotations habituelles du Marion Dufresne. "L'Osiris", le patrouilleur de surveillance des pêches, à quai depuis ce mardi matin à la Réunion, doit appareiller dès samedi avec le personnel indispensable à la poursuite des programmes des TAAF et de l'IPEV (l'Institut polaire français Paul Emile Victor) sur les kerguelen et Amsterdam.
Puis "La Curieuse" prendra le relais. Le navire océanographique est actuellement en campagne de marquage d'espadon, dans le sud-ouest de la Réunion. Il devrait appareiller pour les TAAF à la fin du mois.

La curieuse
Avec "l'Osiris", la "Curieuse" assurera les rotations du personnel des TAFF. ©IOE LTD

Voir aussi
Le Marion Dufresne victime d'une voie d'eau
Les Outre-mer en continu
Accéder au live