Elections à la Chambre d'Agriculture : trois candidats pour un fauteuil

agriculture
Elections Chambre d'Agriculture
©REUNION 1ERE
Dans le monde agricole réunionnais, la bataille électorale qui se joue se terminera le 31 janvier. 26 415 électeurs sont appelés à voter par correspondance pour le renouvellement de la chambre verte et le résultat du scrutin sera connu avant le 8 février.
A 66 ans, Jean-Yves Minatchy a atteint la limite d'âge. Même en cas de victoire, le président de la CGPER ne pourra pas briguer une troisième fois la fonction de président de la chambre verte. Mais après 37 ans de syndicalisme, Jean-Yves Minatchy entend bien poursuivre son combat pour la défense de l'agriculture réunnionaise. Et son meilleur argument, il le trouve, selon lui, dans son bilan. Jean-Yves Minatchy avance la compensation intégrale obtenue pour les 3.470 exploitants-producteurs de cannes avec la signature, en 2006, de la convention cannes alors que le prix du sucre baissait dans le même temps de 36 %. Une convention qui s'achève en 2015 et qu'il faudra donc âprement renégocier.
L'autre enjeu majeur pour la future mandature concerne évidemment les aides de la politique agricole commune (PAC). Dans un contexte de remise en cause quasi-permanente des subventions européennes, le président de la CGPER fixe une priorité ; "que les aides ne diminuent pas pour la Réunion"

A 45 ans, Dominique Vienne est le challenger dans ce scrutin. L'exploitant de Grand-Bois-Les-Hauts juge sévèrement le bilan de son adversaire. Menant une liste commune FDSEA / JA, Dominique Vienne dénonce le culte de la personnalité de Jean-Yves Minatchy. Ce fils et petit-fils d'agriculteur a pour priorité "la retraite des agriculteurs" et met en avant les relais nationaux de la FDSEA dans la renégociation de la politique agricole commune. Après un cuisant 22,83 % des suffrages en 2007, la FDSEA compte bien cette fois-ci convaincre la majorité des 26 415 électeurs de la nécessité d'un changement d'orientation à la chambre. 

Pas d'alliance, ni avec la FDSEA, ni avec la CGPER ! Pour le troisième candidat, la priorité est de défendre l'identité agricole familiale à la Réunion. Jean-François Sababady ne s'en cache pas. Dans le collimateur, et pour défendre les paysans, il a les usiniers et veut mettre fin au monopole de l'Urcoopa. Le président du Mouvement des paysans solidaires dénonce ce mode de scrutin par correspondance.



Les modalités des élections à la Chambre d'Agriculture