Mariage pour tous : après la rue le parlement

société
Mariage pour tous : banderole (liberté, égalité, fraternité)
©Francis Bourgouin (Réunion 1ère)
Mardi l'Assemblée nationale entame le débat sur le mariage pour tous. Un dernier rassemblement, de 150 tenants du pour, a eu lieu dimanche à Saint-Denis. Cette manifestation en présence du maire et de la député du chef-lieu a moins rassemblé qu'une semaine avant, lors du regroupement des opposants.
A la Réunion comme en métropole, la mobilisation des contres, une semaine plus tôt, a mobilisé davantage de monde que la manifestation pour le "mariage pour tous". Ils étaient un peu plus de 150 personnes à participer au rassemblement organisé par les associations LGBT (association de défense des droits des lesbiennes, gays, bi et transgenres), le refuge ou encore SOS Homophobie.
Gilbert Annette, maire socialiste de Saint-Denis, la plus grande ville de l'outre-mer, a rappelé par sa présence : "Je considère que ceux qui sont contre le mariage pour tous sont des homophobes. Symboliquement d'ailleurs, je célébrerais le premier mariage homosexuel à la mairie". 

Mardi à l'assemblée

Autre élu PS présent, Ericka Bareigts. La députée du chef-lieu a souligné l'importance de ce texte qui va être débattu à l'Assemblée nationale dès mardi : "une grande bagarre va débuter. Vous savez qu'il y a eu plus de 5000 amendements déposés. Le débat sur le PACS a été violent, tout comme le débat sur l'IVG. En fait comme tous les débats de fond de notre société le débat est important et souvent très dur".
Selon un sondage de l'Ifop, l'opinion des français évolue concernant le mariage homosexuel : 63% l'approuvent contre 60% début janvier. (Source Afp)

Le reportage de Pierre Gault et Francis Bourgouin


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live