Felleng : la houle a eu raison du débarcadère de Saint-Paul

météo
La houle a eu raison du débarcadère de St-Paul
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
Le débarcadère de Saint-Paul est la première victime de Felleng. Une vague a eu raison d'un escalier de la structure. Une houle impressionnante qui inquiète les riverains de la baie.  
Felleng signale sa présence dans l'ouest par la forte houle qui déferle depuis vingt-quatre heures. Ces vagues impressionnantes ont eu raison de la circulation sur la route du littoral mais également d'un élément du débarcadère de Saint-Paul, un escalier à cédé. Les employés communaux ont été dépêchés sur place pour limiter la casse et retirer les bâches. Par ailleurs, les vagues en se fracassant sur la plage de sable noire provoquent des projections de galets qui viennent mourir sur la chaussée du front de mer.

les vagues creusent la plage

Autre point de vue très prisé, le cap Lahoussaye d'où les badauds admirent la baie de Saint-Paul dans sont intégralité. Une baie du meilleur ancrage  transformée en machine à lavée. Les riverains du bord de plage s'inquiètent : "On voit que le sable se creuse rapidement. J'espère que les vagues vont se calmer sinon Felleng, comme Gaméde en 2007, risque de manger mon jardin". Les gendarmes patrouillent et demandent aux spectateurs de garder une distance de sécurité par rapport aux vagues et aux falaises qui surplombent l'océan.
Enfin plus pittoresque, la forte houle pourrait à nouveau découvrir des objets historiques enfouis sous le sable. 
La houle à eu raison du débarcadère de St-Paul
5 ©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
La houle a eu raison du débarcadère de St-Paul
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
La houle a eu raison du débarcadère de St-Paul
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
La houle a eu raison du débarcadère de St-Paul
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)
La houle a eu raison du débarcadère de St-Paul
©Fabrice Floch (Réunion 1ère)

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live