Les syndicats dans la rue pour dénoncer refondation et réforme des rythmes scolaires

éducation
Dossier "Rythmes scolaires" : Ecole
©Réunion 1ère
Petite-Ile, Saint-Leu... les unes après les autres, les communes de l'île mettent en garde les parents d'élèves contre les risques de perturbations demain, mardi 12 février, dans les écoles. Dans le collimateur des syndicats : la réforme des rythmes scolaires et le projet de refondation.
A la Réunion, l'intersyndicale, qui appelle à la grève, demande le retrait du décret sur les rythmes scolaires et le retrait du projet de loi Peillon sur la refondation. Pour la CGTR EDUC’ACTION, le SAIPER PASS 974, lA CFTC, le SNE FGAF, la FNEC FP FO et Sud Education, ces textes ont pour objectif principal et commun : "la territorialisation et  la régionalisation de l’éducation nationale" .

Concrètement selon les syndicats de l'Education Nationale, l’école ne serait plus de la compétence exclusive de l’État. Trois heures hebdomadaires seraient placées sous la responsabilité des collectivités avec le Projet Éducatif Territorial (PET). La loi Peillon et le décret sur les rythmes scolaires sont inscrits dans le cadre de l’acte 3 de la décentralisation, de la régionalisation et de la territorialisation. Et l'intersyndicale réaffirme :" Nous ne voulons pas d’une offre éducative éclatée, variant d’un territoire à l’autre d’une région à une autre, d’une commune à une autre".

Pour la réforme des rythmes scolaires, tous les syndicats n'y sont pas pour autant totalement opposés. Première organisation du primaire, sur le plan national, le SNUipp-FSU exige, non pas le retrait, mais le report à 2014 de la réforme des rythmes scolaires, pour qu'elle ne soit pas « bricolée » à la rentrée 2013. « On ne demande pas l'abandon de la loi », précise ainsi son secrétaire général, Sébastien Sihr.

Lors de la grève précédente, le 31 janvier dernier, le mouvement avait été suivi par 35% des enseignants du 1er degré. Demain, mardi 12 février, les syndicats espèrent une forte mobilisation lors d'une manifestation qui partira, à 10 heures, du Jardin de l'Etat pour aller jusqu'à la Préfecture.

L'essentiel sur la réforme des rythmes scolaires
Les 25 mesures clés du projet de loi pour la refondation