Entre 600 et 3000 personnes à la manifestation du collectif "Tous pour le mariage homme-femme"

société
Marche de protestation mariage homosexuel
©Réunion 1ère
600 selon la police, 3000 selon les organisateurs...comme à l'accoutumée, les chiffres diffèrent pour la manifestation du collectif "Tous pour le mariage homme-femme". Un collectif qui a rappelé lors de cette troisième mobilisation son opposition au projet de loi.
Le texte sur le mariage pour tous a déjà été adopté par l'Assemblée Nationale, mais il doit être examiné le 4 avril par le Sénat. Au cours de cette navette parlementaire, le collectif "Tous pour un mariage Homme-Femme" a tenu a réaffirmer son opposition au projet de loi. Pour les manifestants qui défilaient, dimanche après-midi, à Saint-Pierre, il s'agit ni plus ni moins que d'une remise en cause des fondements de la famille. Sur les pancartes et banderoles, on pouvait ainsi lire : "casspas nout filiation" ou "papa + maman, il n'y a rien de mieux pour un enfant". Le collectif espère que le texte sera recalé par le Sénat ce qui semble cependant peu probable. Pour Clément Ah-Line, président du collectif, le "vote sera très serré. Sur les quatre sénateurs de la Réunion, deux, Paul Vergès et Michel Vergoz, se sont prononcés en faveur du texte. Michel fontaine a annoncé qu'il voterait contre. Enfin Jacqueline Farreyrol n'a pas clairement fait part de ses intentions de vote.


A Saint-Pierre, hier lors de la manifestation, des échanges assez vifs ont eu lieu entre partisans et opposants au mariage pour tous. Les forces de l'ordre sont intervenues pour mettre fin au râlé-poussé. A Paris aussi, la manifestation a été perturbée et l'utilisation des gaz lacrymogènes par les gendarmes mobiles a suscité de vives réactions.

Marche de protestation mariage homosexuel
©Réunion 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live