réunion
info locale

La Semaine du Développement Durable consacrée à la transition énergétique à La Réunion.

société
Rassemblement ULM : piste gillot vue du ciel
©Réunion 1ère
La 11eme édition de la SDD est consacrée à la transition énergétique : le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergie fossile à une société plus sobre  et plus écologique.
La transition énergétique, qui sous entend l’abandon programmée des énergies fossiles, gaz charbon, pétrole, ne veut pas dire ralentissement de l’économie. Le nouveau modèle à inventer doit créer des emplois et des activités économiques.
 
Notre île est-elle sur la bonne voie ? La DEAL a publié un état des lieux en 2012 des indicateurs du Développement Durable à La Réunion.
En 10 ans le recours aux énergies renouvelables à diminué de 3 points.
Il faut donc être plus vigilant.
 
Les enjeux sont écologique, économique et social
 
  • ·  Écologique : réduire nos émissions de gaz à effet de serre et maîtriser l’ensemble des impacts environnementaux et sanitaires.
  • ·  Économique : réduire notre dépendance énergétique, gagner en compétitivité et créer de l’emploi.
  • ·  Social : maîtriser le prix de l’énergie pour lutter contre la précarité énergétique.
 La Réunion doit absolument réduire ses importations d’énergies fossiles.
Le secteur des transports consomme les 2/3 de l’énergie à La Réunion.
La mise en place d’un transport collectif performant, le covoiturage,  le vélo en partage en ville, l’amélioration du réseau routier pour favoriser une plus grande fluidité du trafic, permettront de  réduire cette dépendance aux énergies fossiles.
 
Les autres secteurs ne doivent pas être négligés
 
En 2030, l’île comptera un million d’habitants contre 800 000 aujourd’hui. Les besoins en logements sont immenses et il faudra parallèlement  développer le traitement des eaux usées, produire de l’électricité, tout en préservant la biodiversité de l’île, son littoral, pour un aménagement équilibré du territoire.
 
la Région Réunion va organiser  dans les prochaines  semaines une conférence régionale pour recueillir toutes les idées en la matière. Celles-ci seront ensuite versées au débat national et permettront d’enrichir les dispositions du futur projet de loi
Publicité