réunion
info locale

Saint-Denis : des rites funéraires illégaux à la Maison de Mayotte

religion
Façade Maison de Mayotte
©Fabrice Floch
La Maison de Mayotte installée rue Issop-Ravate à Saint-Denis serait devenue au fil des ans une chambre mortuaire. Une infraction à la loi sur l'hygiène publique qui permettrait aux mahorais de respecter les rites musulmans sunnites. 
Nos confrères du Journal-France-Mayotte révèlent que la Maison de Mayotte, située au 24 de la rue Issop-Ravate à Saint-Denis, se transforme peu à peu en chambre mortuaire. Cette information n'est pas une révélation pour la communauté mahoraise de La Réunion. Ses représentants confirment anonymement, mais sans détour : "C'est ça le scoop ! Depuis des années des morts sont accueillis là-bas. Mais attention, ce ne sont pas tous les morts de la communauté qui passent par la Maison de Mayotte".

La santé publique mise en danger

Selon, le même journal, la tradition sunnite mahoraise, qui suit les rites Chaféistes, impose entre autres de laver le corps et de vider ses viscères en appuyant sur l'abdomen. C'est ce dernier point qui pose : "Un vrai problème de santé publique lorsqu'il s'agit d'une mort suite à une maladie contagieuse. D'ailleurs cette pratique est impossible dans les mosquée de La Réunion". Cette tradition a valu à la Maison de Mayotte d'être épinglée par les services d'hygiène et de santé de la préfecture.

Une maison du tourisme dédiée aux morts

Les responsables veulent obtenir gain de cause. Quelques semaines après avoir été sommés de stopper cette pratique, ils ont déposé une demande d'autorisation devant les services préfectoraux réunionnais. Une demande rejetée ! 
Cependant, les rites interdits se poursuivent, selon le journal mahorais. Pire, ils auraient pris une telle importance que "l'office du tourisme" de la rue Ravate : "ne serait plus en mesure d'organiser d'autres événements". 



Publicité