publicité

Les colis de la fête des mères ne bougent plus avec La Poste

L’arrivée massive de colis pour la fête des mères et le blocage de trois semaines avec la grève de la Sermat obligent La Poste et les douanes à se démultiplier pour tenter de résorber le bouchon. Dès lundi, le service des colis de La Poste va recevoir du renfort.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
La grève à la Sermat n’a rien arrangé en cette période de fête des mères, les colis s’entassent et les clients râlent. Les courriers des lecteurs dans les journaux de La Réunion (Le Journal de l'île de La Réunion et Le Quotidien) sont amers.
Leurs commandes sont parties, sont arrivées dans le département, mais n’ont toujours pas été livrées. L’un des clients qui a suivi son paquet via le service Colissimo, se désespère : " mon trépied est là depuis le 3 Mai. Cela fait 12 jours que j’attends… " Et de conclure son coup de semonce épistolaire en soulignant que certains produits ne sont pas livrables à La Réunion, mais pourtant disponibles en France métropolitaine.   
 
Des effectifs supplémentaires
 
Du côté du service communication de La Poste, on est conscient des désagréments occasionnés : " Nous subissons de plein fouet la grève sur les docks. Le centre de tri et de distribution est désormais engorgé. La semaine prochaine nous allons renforcer les effectifs afin de limiter l’attente des clients. Il y aura obligatoirement un effet accordéon, pour résorber le surplus de colis à livrer dans des délais très courts ".
Autre service montré du doigt, les douanes.

Un million de colis par an
 
Pourtant, Alexis Lopes, le directeur régional, souligne : " 1 million de colis arrive à La Réunion tous les ans. Notre service s’occupe uniquement des formalités administratives. Des opérations informatisées qui durent moins de 10 minutes. Souvent les clients qui attendent une livraison confondent le service postal qui s’occupe de dédouaner un produit et les douaniers. Ce service dépend de La Poste. Nous traitons les documents que les postiers nous présentent quand le dossier est complet ".
 
Réunion de facilitation à la préfecture
 
Une réunion s’est tenue jeudi, à la préfecture, pour accélérer les livraisons des conteneurs et des colis. Les acteurs de ces services se sont engagés à faciliter au maximum les transitaires postaux et des docks.
Cependant, un point noir ralenti souvent les livraisons : l’octroi-de-mer. Cette taxe spécifique complique la constitution des dossiers qui doivent être présentés aux services des douanes. Sans compter le zèle de certains facteurs qui demandent aux destinataires des colis de présenter des factures qui sont déjà scotchées sur les paquets.
 
Bonne fête maman

Nombre des cadeaux de la fête des mères risquent cependant de rester bloqués et ne pourront être remis à leurs destinataires dimanche. L’accélération des livraisons n’est pas prévue avant lundi.
Patience donc et consolez-vous avec des fleurs si vous n’êtes pas allergique au pollen. Le présent de vos enfants va arriver " p’tit lemp, p’tit lemp ", mais il arrive !


 
Du cannabis, de la drogue de synthèse et des contrefaçons...

La douane est un acteur incontournable de l’économie réunionnaise. Les importations doivent passer sous le regard des agents pour lutter contre les contrefaçons, les produits dangereux, la nourriture impropre à la consommation et bien sur les trafics de drogue.
Depuis le 1er janvier, les douaniers ont saisi dans des colis des plaques de cannabis de 500 grammes et d’un kilo. Ils ont également trouvé quelques grammes de drogue de synthèse, mais surtout beaucoup de produits contrefaits. Le trafic de ces « bonnes affaires » à bas prix est en constante augmentation ici comme en métropole.  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play