Le face à face se poursuit entre producteurs de lait et grévistes de la CILAM à Saint-Pierre.

social
Cilam : Policiers devant barrage
©Philippe Hoareau
Les trois médiateurs désignés par le sous-préfet de Saint-Pierre ont commencé les négociations entre direction et grévistes dès 21h00 mardi. Aucune avancée significative à la mi-journée mercredi 5 juin.
Les grévistes, qui interdisent l’accès à la CILAM, et les producteurs qui veulent livrer leur lait, sont séparés par un cordon de service d’ordre depuis hier après-midi
Les producteurs de lait, pour montrer leur mécontentement, ont ouvert les vannes d’un camion-citerne pour répandre sur la chaussée le lait impropre à la consommation.
Le président de la CILAM trouve regrettable que les éleveurs soient ainsi les otages de ce conflit. Pour lui les grévistes auraient pu permettre l’accès des camions-citernes à l’usine pour que le lait soit en sécurité.
 
Les médiateurs nommés par le sous-préfet de Saint-Pierre ont commencé leurs prises de contacts dès hier soir. Les négociations qui ont repris ce matin n’ont toujours pas abouti à la mi-journée.
Reportage : Patrick Smith - Laurent Josse - Montage : Jean-Pierre Picard
Les Outre-mer en continu
Accéder au live