Trafic d’ectasie : 2500 comprimés saisis dans un Colissimo

faits divers
Douanes : entrepôt colis
Les 2500 cachets d'ectasie sont arrivés par la poste. Ils avaient été détectés par les douaniers à Paris. ©Réunion 1ère
Aldo Fraumens est en garde à vue à Malartic depuis mardi. Il est suspecté d’avoir importé 2500 cachets d’ectasie pour une valeur de 50 000 Euros. Sa drogue avait été envoyée par la poste.
Décidément, les trafiquants de drogue réunionnais défient les règles du bon sens pour importer leurs produits. Mardi dernier, une jeune femme se présente à la poste de Saint-Denis pour récupérer un simple Colissimo qui contenait 2500 "comprimés" de MDMA (une drogue de synthèse proche de l'ectasie). Celle-ci est immédiatement appréhendée par les policiers qui attendaient avec impatience l’arrivée du destinataire. Placée en garde à vue dans les locaux de la Sûreté départementale, la jeune femme, âgée de 25 ans, apprend aux inspecteurs qu’elle a voulu rendre service à son ex petit ami : Aldo Fraumens. Présentée vendredi à Brigitte Lagière, juge d’instruction en charge de ce dossier, l’ancienne compagne du trafiquant a été mise en examen et écrouée.   
 
50 000 Euros de drogue
 
Aldo Fraumens, dionysien, bien connu des forces de l’ordre pour de multiples affaires dont une tentative d’assassinat, a été interpellé ce mardi 20 août 2013 par les policiers de Saint-Denis. Il est, ce matin, toujours en garde à vue au troisième étage de Malartic. Il était le destinataire des 2500 comprimés de MDMA contenus du  colis, selon sa "complice". Un paquet détecté par les douanes parisiennes et suivi depuis à la trace par les forces de l’ordre. Ces cachets devaient trouver preneurs dans les discothèques de l’ouest du département. Une marchandise estimée, à 20 Euros l’unité, soit 50 000 Euros pour l’ensemble.