publicité

Gare de Saint-Louis : un voyageur racketté, des contrôleurs agressés et des gendarmes caillassés

La gare routière de Saint-Louis a été le théâtre de scène de violences, lundi de midi à 17h30. Deux contrôleurs venus en aide à un voyageur ont été frappés. Les policiers municipaux et les gendarmes censés ramener le calme ont été la cible de jets de galets. 

La gare routière de Saint-Louis est installée au centre-ville. Elle est devenue, ces derniers mois, un point de ralliement pour une bande spécialisée dans les agressions et le racket. © Google Map
© Google Map La gare routière de Saint-Louis est installée au centre-ville. Elle est devenue, ces derniers mois, un point de ralliement pour une bande spécialisée dans les agressions et le racket.
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Les usagers des transports en commun et les employés de la gare routière de Saint-Louis sont inquiets. Lundi, vers midi, un jeune voyageur attend tranquillement de monter dans son bus quand plusieurs jeunes oisifs du secteur l’interpellent. Très rapidement, le petit groupe, sur de son nombre et donc de sa force, lui demande de se délester de ses valeurs. Deux contrôleurs témoins de la scène tentent d’intervenir. Ils sont instantanément gazés et frappés.
Les trois victimes portent plainte auprès de la gendarmerie de la commune en début d’après-midi.
 
Insécurité croissante
 
A 15h30, les policiers municipaux et des gendarmes sont dépêchés sur place afin de sécuriser le secteur. L’arrivée des forces de l’ordre n’apaise pas les tensions, bien au contraire. La trentaine de saint-louisien habituée à faire la loi sur la gare routière se rebelle, provoque et jette des galets en directions des militaires. Ce face à face a cessé vers 17h30, mais les usagers de la gare comme les employés s’interrogent sur l’impunité dont jouissent les fauteurs de trouble. Le sentiment d’insécurité ressenti par les contrôleurs et les chauffeurs de bus qui travaillent sur cette gare augmente chaque semaine une peu plus. Les policiers municipaux quadrillaient cette zone en début d’année, mais faute de moyens, les missions se sont espacées.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play