publicité

Août 2013 : les prix baissent de 0,3 % suite à l’entrée en basse saison des tarifs aériens

L'Insee vient de publier l'indice des prix à la consommation des ménages pour le mois d'août. L'institut constate une baisse des prix de 0,3% par rapport à juillet mais indique que cette évolution est due à l'entrée en basse saison des tarifs aériens.

© Insee
© Insee
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Communication de l'Insee

Au mois d’août 2013, l’indice des prix à la consommation des ménages baisse de 0,3 %. Sur les douze derniers mois (août 2013 / août 2012), les prix augmentent de 1,5 % à La Réunion (+ 0,9 % en France). 
 
La baisse des prix des services, particulièrement des transports aériens, explique le repli de l’indice en août 2013. Hors transports aériens, l’indice augmente de 0,4 %, porté par les prix de l’énergie, de l’alimentation et du tabac.
 
Les prix des services baissent sensiblement (- 1,6 %). Ce recul s’explique essentiellement par l’entrée en basse saison des tarifs des transports aériens de voyageurs (- 16 %). À l’inverse, les prix des services d’hôtellerie, cafés et restauration augmentent de 1,0 %, contribuant à la hausse des prix des autres services (+ 0,2 %).
 
Les prix de l’énergie augmentent (+ 2,4 %), conséquence de la hausse des prix des produits pétroliers (+ 2,3 %) et des tarifs de l’électricité (+ 2,7 %). Les prix des carburants (supercarburant et gazole) gagnent 2,5 % et le prix de la bouteille de gaz augmente de 1,8 %. Sur un an, les prix des produits pétroliers progressent de 9,1 %.
 
Les prix de l’alimentation augmentent de 0,7 %, portés à la fois par les prix des produits frais (+ 3,9 %) et dans une moindre mesure par ceux de l’alimentation hors produits frais (+ 0,3 %).
Tous les postes de produits frais participent à la hausse : les légumes (+ 5,8 %), les fruits (+ 3,3 %) et les poissons frais (+ 3,1 %). 
Hors produits frais, le poste « Sucre, confitures, chocolat, confiserie et produits glacés » (+ 2,5 %) et les boissons alcoolisées (+ 0,7 %) portent principalement la hausse des prix.
Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent plus rapidement à La Réunion (+ 3,7 %) qu’en France (+ 1,8 %).
 
Le prix du tabac augmente de 2,9 %, conséquence de la répercussion par les fabricants de la hausse des taxes. Sur un an, le prix du tabac croît de 9,5 %. Les prix des produits manufacturés sont stables.

Les précisions de l'Insee

Méthodologie

L'Indice des prix est mesuré en base 100 par rapport à 1998. Une valeur de 131 signifie ainsi que les prix ont augmenté de 31 % pour la catégorie concernée entre 1998 et la date de référence. L’évolution des indices des prix à la consommation est présentée en variation mensuelle (pourcentage d’évolution
des indices du mois par rapport au mois précédent) et en glissement annuel. Celui-ci correspond à la variation au cours des 12 derniers mois, qui est calculée en rapportant l’indice du mois à celui du même mois l’année précédente. Ainsi par exemple, l’indice du mois d’août 2013 est rapporté à celui d’août 2012.

Qu’est-ce-que l’indice des prix à la consommation ?

L’indice des prix à la consommation est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation du niveau général des prix des biens et des services proposés aux consommateurs sur le territoire français ou à La Réunion. C’est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante. La quasi-totalité des biens et des services marchands proposés aux consommateurs de La Réunion fait partie du champ de l’indice.

À quoi sert-il ?

Il permet de revaloriser les pensions alimentaires, les loyers d’habitation, les rentes viagères, et d’indexer le Smic et les retraites, ainsi que le taux du livret A ou d’autres produits financiers. Il permet de suivre mois par mois l’évolution des prix et donc d’apprécier les tendances inflationnistes.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play