publicité

Don de sang : deux jours de collecte dans la cité scolaire du Butor

Pendant deux jours, les équipes de l'établissement français du sang s'installent au Butor. Ce partenariat avec les établissements scolaires de Saint-Denis permet de sensibiliser les futurs donneurs.

C'est dans l'enceinte du Lycée Geoffroy que les lycéens pourront donner leur sang. © Fabien Lefranc
© Fabien Lefranc C'est dans l'enceinte du Lycée Geoffroy que les lycéens pourront donner leur sang.
  • Réunion 1ère et Université de La Réunion
  • Publié le
Ce jeudi 3 octobre, à partir de 8h30, le lycée Geoffroy accueillera, pendant deux jours, les équipes de l'Etablissement français du sang (EFS). Depuis dix ans, un partenariat lie l'organisme avec les trois lycées de la cité du Butor pour récolter un maximum d'hémoglobine.

Autosuffisant depuis cinq ans, l'EFS Réunion fournit également Mayotte et doit faire face à une demande en constante augmentation. La principale difficulté consiste à recruter de nouveaux donneurs tout en fidélisant les anciens. "Les élèves des lycées sont un coeur de cible", explique Nathalie Grondin, en charge de la communication. "Plus quelqu'un donne tôt, plus il y a de chances qu'il recommence par la suite." 

L'EFS à la recherche de sang jeune

Si les élèves majeurs constituent « un vivier de recrutement », les collectes en milieu scolaire permettent de sensibiliser les « trop » jeunes. Justement, qu'en est-il de la collecte en elle-même ? "C'est souvent un gros succès", s'enthousiasme Nathalie Grondin, "l'année dernière, on a dû terminer avec cinq heures de retard devant l'affluence." A l'origine de cette collecte, une initiative d'une classe de BTS Communication.

Aujourd'hui, l'événement est un incontournable d'autant que les lycéens sont généreux. Les élèves du BTS Communication du lycée Leconte-de-Lisle s'occupent eux même de l'organisation avec des résultats impressionnants. Au mois de février dernier, 186 lycéens ont ainsi fait don de leur sang permettant de remplir 131 poches. En comparaison, l'absence de collaboration en 2011 avait eu un impact non négligeable. Les membres de l'EFS étaient alors repartis avec 50 poches de sang en moins.

Reportage réalisé par Fabien Lefranc et Lucian Collienne (étudiants en journalisme).

L'EFS a pour objectif l'équivalent de 80 poches de sang pour 120 donneurs. © Fabien Lefranc
© Fabien Lefranc L'EFS a pour objectif l'équivalent de 80 poches de sang pour 120 donneurs.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play