Assises : 5 ans de prison pour Cédric Lauret

justice
Hall cour d'appel
©Réunion 1ère
Cédric Lauret, le rugbyman rasta de l’Etang-Salé, a été condamné à 5 années de prison pour la mort de Jean-Christophe Virama. Un soir d’avril en 2011, il avait poursuivi sa victime avec son fourgon.
Cédric Lauret a vu rouge. Ce 23 avril 2011 quand il monte dans son fourgon pour prendre en chasse, Jean-Christophe Virama, il ne sait pas encore qu’il vient de prendre la pire décision de sa vie.
Au rond-point du Gol, c’est le drame. C’est là que la victime âgée de 28 ans est découverte le lendemain à côté de son scooter.
Pendant trois jours, Cédric Lauret, 36 ans, a tenté de minimiser son implication dans cette tragédie. Cependant à l’issue de cette audience, des questions pèsent toujours sur cette affaire : pourquoi, ce soir-là, prend-il en chasse des voleurs de zamal ? Que s’est-il réellement passé au niveau du rond-point ? Et pourquoi avoir découpé et jeter dans une ravine le fourgon impliqué dans cet accident ?
 
Un crime maquillé
 
L’accusation qui défendait la thèse des violences avec arme ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner (la voiture étant l’arme par destination) n’a pas eu de difficulté à étayer son réquisitoire. Les trois questions précédentes n’ayant pas trouvé de réponse pendant le procès. Avant de demander une peine de 8 ans de prison ferme, un homme étant mort et ce crime ayant été maquillé en accident.
La défense par la voix de Georges-André Hoarau a soutenu, elle, la thèse accidentelle avant de demander la relaxe. Selon le bâtonnier, la victime est tombée seule. Une tragédie due à une banale perte de contrôle.
Les jurés ont rendu leur décsision. Cédric Lauret a été condamné à 5 ans de prison ferme.