réunion
info locale

Assises : le « Don-Juan » accusé de trois viols est persuadé d’être un séducteur

justice
Cour d'Appel
©Réunion 1ère
Le séducteur de collégiennes, jugé pour trois viols et deux agressions sexuelles par la cour d’assises. Agé de 22 ans, William Gence comparait pour la seconde fois en un an devant un juré populaire. Lors du premier procès, il était jugé pour un viol alors qu’il était encore mineur.
William Gence, 22 ans, comparaît devant la cour d’assises de la Réunion pour trois viols et deux agressions sexuelles. Déjà condamné, l’an dernier, par la cour d’assises des mineurs à 5 ans de réclusion criminelle, il revient devant les jurés pour avoir abusé de collégiennes.
Le scénario est toujours le même, William Gence traîne à la sortie des collèges où il repère ses proies. Gentil et séducteur, il invite ses victimes dans un endroit isolé, où sous la menace d’un couteau, il les contraint à subir un rapport non-protégé.
 
Violeur et violent
 
Le couteau : « c’est pour rigoler » et les coups : « elle le mérite ». Sa propre compagne et la mère de son fils se succèdent à la barre de la cour d’appel et l’accablent. Le prévenu se veut rassurant et tente de charmer les jurés mais, son profil psychologique est inquiétant. L’expert qui a trente ans d’expérience parle : « d’un prédateur sexuel. Il sait comment valoriser les jeunes filles. Les conquêtes n’ont pas d’identité pour lui ».
William Gence encoure 20 ans de réclusion criminelle. Compte tenu de son passé et de son attitude pendant le procès, la peine pronocée risque d’être très lourde.
Publicité