publicité

Nosy Be: la sœur du Franco-Italien lynché porte plainte

Une plainte pour meurtre, actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort a été déposée au commissariat d'Annecy par la sœur du Franco-italien lynché le 3 octobre à Madagascar.

Les trois hommes clamaient leur innocence quand ils ont été jetés vivants sur le bûcher. © DR
© DR Les trois hommes clamaient leur innocence quand ils ont été jetés vivants sur le bûcher.
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Sa sœur a déposé plainte lundi dernier (7 octobre) auprès de l'antenne de la police judiciaire d'Annecy, a précisé le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud, confirmant une information parue dans les colonnes d'Aujourd'hui en France.
Le 3 octobre dernier, Roberto Gianfalla, 50 ans, ancien cuisinier à Annecy, ville dans laquelle il a grandi et où séjourne sa sœur, avait été lynché, sur l'île de Nosy Be, avec un autre Français habitant la Seine-Saint-Denis et un Malgache .
La population locale déchaînée, qui les accusait d'avoir tué un enfant et les soupçonnait de pratiques pédophiles, avait ensuite brûlé leurs corps.
Dimanche 6 octobre, le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour meurtre afin d'en savoir plus sur le décés du Français résidant en banlieue parisienne.
Jeudi 10 octobre, deux Malgaches devant répondre du lynchage des deux étrangers ont été déférés au parquet d'Antananarivo, mais aucun suspect concernant l'assassinat du troisième homme n'a encore été arrêté.
Onze autres personnes, impliquées dans l'attaque de la caserne de la gendarmerie la veille des lynchages, ont également été présentées au parquet.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play