Pronostic vital engagé pour un bodyboarder dont la jambe a été sectionnée par un requin

attaques de requins
Pronostic vital engagé pour un bodyboarder dont la jambe a été sectionnée par un requin
La victime a été rapidement prise en charge par les secours. Ce samedi soir, son pronostic vital est engagé. ©Sophie Person
Un bodyboarder a été victime d'une attaque de requin ce samedi après-midi aux abords de la Ravine Mula à l'Etang-Salé. Le squale a sectionné la jambe droite du jeune homme transféré au centre hospitalier de Saint-Pierre. Malgré la rapidité d'intervention des secours, son pronostic vital est engagé.

 

Communiqué de la Préfecture de La Réunion

 

Ce jour, vers 16h30 (heure de La Réunion), une attaque de requin s'est produite aux abords de la Ravine Mula , secteur du Tournant commune de l'Etang Salé. Un bodyboarder a perdu une partie de sa jambe droite, sectionnée au niveau de la cuisse.
L’activité n'était pas encadrée au sens de l'arrêté préfectoral qui interdit toute pratique de surf et de bodyboard, hors lagon et pratiques surveillées. Par ailleurs un avis de houle est en cours. 

Le jeune homme a été rapidement pris en charge par les premiers témoins qui ont été ensuite relayés  par les maîtres nageurs sauveteurs du poste de la plage de l'Etang Salé puis par les sapeurs-pompiers et le SMUR (Service mobile d’urgence et de réanimation), qui a stabilisé la personne. 

Il est en cours de transfert sur le centre hospitalier de Saint-Pierre. Le pronostic vital est engagé.

Le maire de l'Etang Salé et le sous-préfet de Saint-Pierre se sont rendus sur les lieux.

La procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque Requins est engagée. Le comité des pêches mobilise plusieurs navires de pêche professionnelle de l'Etang Salé pour engager la procédure post-attaque. Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieux de l’attaque. 

Le préfet rappelle que la Réunion demeure exposée au risque requin. Un arrêté préfectoral a pour objectif d’interdire les activités les plus exposées au risque requin, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal. La baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l'aide d'un équipement de type palmes, masque et tuba, et les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard) sont interdites.

La  plus grande prudence est à nouveau recommandée à l’ensemble des pratiquants. Le risque « zéro » n’existe pas, y compris lorsque ces activités se pratiquent dans des zones surveillées.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live