réunion
info locale

Journée mondiale du diabète : 10% de la population directement concernés à La Réunion...

santé
insuline diabète
14 novembre : la Journée mondiale du diabète marque l'anniversaire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, est le précurseur de la découverte de l'insuline en 1922. ©CC-BY-NC DeathByBokeh via FlickR
Depuis 1991,  la journée mondiale du diabète est célébrée le 14 novembre. En 2013,  la prévention est à l'honneur. Une maladie qui touche plus de 366 millions de personnes à travers le monde et de 70 à 80 000 réunionnais. Soit 10% de la population de l'île.
Les actions de prévention sont nombreuses dans le département ce jeudi 14 novembre. La journée mondiale du diabète mobilise bon nombre de professionnels de santé. A La Réunion, plus de 10% de la population est concernée (entre 70 et 80 000 personnes) et c'est sans compter les familles des diabétiques dont le quotidien est également impacté par la maladie.

L'initiative de cette journée a été lancée, en 1991, par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) face à une inquiétante croissance de la maladie. Aujourd'hui, l'OMS estime que plus de 366 millions de personnes en souffrent sur la planète. 366 millions auxquels il faut ajouter les diabétiques qui s'ignorent. Les dépistages sont donc cruciaux. Toute la journée, une vaste campagne est organisée par les pharmaciens de l'Union régionale des professionnels de santé. Elle associe ces pharmaciens aux médecins et aux infirmiers libéraux à Sainte-Suzanne, Sainte-Rose, Salazie et à la Plaine des Palmistes. Le CHU n'est pas en reste et a organisé une journée d'information et de dépistage sur le site de Félix Guyon à Saint-Denis ou encore au centre hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul.  

Depuis 2009, le thème retenu par la FID est "l'Education et la Prévention du diabète". 5 ans pour faire connaître les risques et les signes précurseurs du diabète, pour savoir comment y faire face et vers qui se tourner mais aussi comment gérer cette maladie et en prendre le contrôle. Puisque les diabétiques prennent en charge 95% de leurs soins, il est évidemment primordial qu'ils reçoivent une éducation de qualité.
 
"Les parents doivent vraiment  prendre conscience qu'ils construisent la santé de leurs enfants dès leur plus jeune âge" martèle Philippe Doki-Thonon restaurateur et diabétique lui-même.
Sa maladie a été diagnostiquée il y a 10 ans. Il s'est pris en charge il y a 2 ans et depuis respecte une hygiène de vie sans faire de régime particulier.

Henry-Claude Elma et Jacques Payet l'ont rencontré.






Publicité