Nouvelle Route du Littoral : Eiffage débouté par le tribunal administratif de Saint-Denis

justice
Route du littoral : le tribunal administratif met en délibéré sa décision sur la requête de l'Alliance
©DR
Selon Eiffage, la procédure d'attribution des marchés liés à la construction de la NRL était irrégulière. Pas selon le tribunal administratif qui a rendu sa décision ce matin. 
Au cœur de cette plainte, l’appel d’offre lancé par la Région Réunion pour la réalisation du viaduc de la nouvelle route du littoral. Un viaduc de 5,4 kilomètres, au dessus de l’océan Indien, pour plus de 700 millions d’euros. Les enjeux d’un tel marché ne sont pas que financiers. Eiffage qui a réalisé le viaduc de Saint-Paul, pour la route des Tamarins, compte sur ce lot pour garder la main sur les grandes réalisations réunionnaises et ainsi conserver ses employés. Cette éviction de la future route du littoral est un coup dur. La liaison Nord/Ouest est le seul grand chantier routier lancé par la France.
 
Le littoral après l’aéroport
 
Pour obtenir un nouvel appel d’offres et donc une redistribution des cartes, Eiffage s’appuie  sur le rejet de son dossier, alors que l’entreprise était la moins disante. Une éviction sans motivations précises qui justifieraient la décision de la Région. Pour les plaignants, c’est clair : l'attribution du marché est entachée d’irrégularité. Le consortium Bouygues-Vinci grand gagnant, a décroché dernièrement le marché de l’extension de l’aéroport Roland-Garros.
 
Des arguments qui n'ont pas suffi à emporter la décision. Eiffage a été débouté ce matin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live