Aurons-nous des letchis pour les fêtes ?

agriculture
20131205 LETCHIS
©Reunion1ere
La production de letchis est abondante. Mais le petit fruit rouge est arrivé cette année plus tôt que d’habitude. Il est menacé par les fortes pluies.
Les fortes pluies qui se sont abattues sur La Réunion ces derniers jours ont causé des dégâts dans les vergers. Les branches chargées de fruits n’ont pas résisté au poids supplémentaire de l’eau de pluie.
A Sainte-Suzanne, Ti-Coq débarasse ses arbres des branches cassées. Il faut faire vite avant que la maladie ne s’installe sur les fruits sains. Les letchis sur les branches cassées sont perdus.
Conséquence : il y a moins de letchis à la vente. Mais cela n’a pour l’instant aucune incidence sur les prix… pour l’instant.
 
Pourquoi “letchis i rit” ?
 
Une autre menace pèse sur les letchis encore sur pied. La pluie va provoquer une remontée de sève et le fruit sera gorgé de jus… jusqu’à provoquer la déchirure de son écorce rouge… laissant apparaître la pulpe blanche : “letchi i rit” dit on à La Réunion.
Le producteur lui, dans ce cas, fait grise mine car les fruits sont alors invendables.
 
Un scénario catastrophe que personne ne souhaite pour pouvoir déguster des letchis comme il se doit, lors des fêtes de fin d'années.
 
En images avec Henry-Claude Elma et Jacques Payet.

HC ELMA - J PAYET