publicité

"Baisement dans la cour Patel" entre l'UDI 974 et Objectif Réunion

C'est la Une du JIR de ce vendredi 13 décembre. Dans une lettre adressée à Didier Robert, Nassimah Dindar dénonce les manoeuvres du président de région qui serait motivé par ses seules ambitions personnelles. 

La Une du JIR sur "la lettre assassine de Dindar à Robert" © Réunion 1ère
© Réunion 1ère La Une du JIR sur "la lettre assassine de Dindar à Robert"
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
"Nassimah Dindar-Didier Robert : je t'aime, moi non plus", dans un article du Journal de l'île de ce vendredi 13 décembre 2013, Yves Mont-Rouge dévoile le contenu d'une lettre adressée par la présidente de l'UDI 974 au président d'Objectif Réunion. Pour le rédacteur en chef du JIR, "la droite locale n'a pas fini de trembler". Effectivement, alors que la recherche de l'union à droite pour les municipales est censée être une priorité pour les responsables de l'UMP, de l'UDI et d'Objectif Réunion, "dire que le torchon brûle entre Nassimah Dindar et Didier Robert relèverait tout simplement de l'euphémisme !" poursuit le journaliste politique.

Dans son courrier, daté du 11 décembre 2013, Nassimah Dindar met Didier Robert face à ses contradictions. Un Didier Robert qui serait en somme prêt à sacrifier ses "amis" politiques pour préparer sa seule réélection à la pyramide inversée en 2015. "Il ne m'est pas supportable alors que je n'ai commis aucune agression à l'encontre des élus de l'union, que vous puissiez - pour justifier vos propres manoeuvres de préparations des régionales de 2015 - essayer de m'affaiblir au seul prétexte, voire au seul fantasme (qui vire au cauchemar chez vous) qu'une liste centriste aux régionales puisse contrarier vos ambitions (que je comprends et qui ne me dérange pas)" écrit la présidente de l'Union des démocrates et des indépendants.

Visiblement agacée par les "manoeuvres" de Didier Robert, Nassimah Dindar ne le ménage pas : "il est un fait qu'on ne peut être dans trop de géométrie variable, mais en quoi c'est vous qui devez tenir le compas de cette géométrie et opérer la classification manichéenne entre les bons et les méchants (les méchants étant seulement ceux qui contrarient vos seules ambitions personnelles)". La présidente de l'UDI 974 estime qu'on ne "bâtit pas l'union avec des attaques, des menaces et encore moins des coups fourrés", mais reste "confiante dans l'union".

Non sans ironie, Yves Mont-Rouge conclut qu'il faudra "un Dash 8 pour éteindre l'incendie qui ravage la droite locale". Dans un autre contexte, Guy Mollet, président du Conseil, avait utilisé l'expression de "droite la plus bête du monde". Expression détournée depuis pour qualifier la droite parisienne qui n'en finit pas de se déchirer depuis la fin du règne de Jacques Chirac.

 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play