La chasse à la baleine est lancée

pêche
peche baleine
©AFP
L'Islande a relevé ses quotas pour 2014. De son côté, le Japon a envoyé deux navires baleiniers dans l'Antarctique.

La période de pêche est ouverte. L'Islande a indiqué, vendredi 13 décembre, avoir augmenté ses quotas de chasse à la baleine pour 2014, poursuivant une politique condamnée par la communauté internationale. Le ministère de la Pêche islandais a ainsi annoncé, dans un communiqué, que le quota serait de 154 prises pour le rorqual commun, restant inchangé, et 229 pour la baleine de Minke contre 216 en 2013.

Depuis qu'elle a repris cette activité en 2006, l'Islande fait partie, avec la Norvège, des deux pays qui refusent un moratoire de la Commission baleinière internationale (CBI) sur la chasse à la baleine à des fins commerciales. En 2011 et 2012, la chasse s'était arrêtée faute de débouchés sur le principal marché pour la viande de baleine, le Japon. Cette viande est aussi destinée à l'Islande, mais les habitants en mangent peu.

Le Japon prévoit de capturer près de 1 000 baleines

Reykjavik n'est pas le seul à avoir donné le coup d'envoi de cette pêche décriée. Deux navires baleiniers japonais et un navire de surveillance sont partis, le 7 décembre, du Japon pour l'Antarctique, rapporte Le Monde. Ils prévoient de pêcher jusqu'à 935 baleines de Minke et 50 rorquals communs d'ici le mois de mars. 

Le gouvernement japonais invoque des fins scientifiques pour pouvoir pêcher ces baleines, une pratique réglementée par la CBI. Reste que la viande de ces cétacés arrive sur les étals. L'Australie, opposée à cette pêche et soutenue par la Nouvelle-Zélande, a attaqué Tokyo devant la Cour internationale de justice de La Haye. Celle-ci a mis son jugement en délibéré jusqu'à une date indéterminée.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live