Une enveloppe de plus d’un million d’Euros versée par l’assemblée aux députés réunionnais

politique
Assemblée Nationale
©D.R
Les 7 députés réunionnais comme leurs 570 autres collègues ont bénéficié en 2013 de la réserve parlementaire. La loi sur la transparence oblige à rendre publique l’utilisation de ces fonds. Zoom sur la distribution de ces sommes dans les 7 circonscriptions de La Réunion
Pour la première fois, le citoyen a accès au décompte de la réserve parlementaire. François Hollande, le président de la République l’avait promis avant d’être élu, c’est désormais accessible. Le Monde a été le premier journal à se pencher sur la répartition des 81,6 millions d’Euros destinés aux 577 députés de France.
Chaque groupe politique reçoit une enveloppe correspondant à son nombre d’élus. Charge aux différents responsables de répartir cette manne financière en leur âme et conscience.
Une fois divisée entre les différents parlementaires les 81,6 millions d’Euros ne représentent pas un trésor de guerre. Ces milliers d’euros permettent cependant de palier le manque de moyens des collectivités. Les élus se servent de cet argent pour financer la rénovation d’églises, de bâtiments historiques, de voirie communale et pour venir en aide à des associations.   
 
Les associations des députés
 
Les 7 députés réunionnais ont bénéficié de cet argent. Thierry Robert, député de la 7ème circonscription, a perçu 130 000 Euros. Une somme reversée pour l’essentiel dans les caisses de sa commune de Saint-Leu et vers trois associations de l’Ouest : le Volley-Club-de-la-Chaloupe, le Petit-Cœur et K’DI-le-Cœur,une association saint-leusienne destinée à venir en aide aux personnes et aux familles en difficulté.
Monique Orphée, député de la 6ème circonscription a perçu 175 000 Euros. La représentante réunionnaise à l’assemblée couvre un large territoire de Saint-Denis jusqu’à Saint-André en passant par Sainte-Marie et Sainte-Suzanne. Outre la ville de Saint-Denis, la députée du parti socialiste a aidé deux associations d’éducation populaire du chef-lieu : Run-Action et le Collectif-de-La Bretagne. Lantant zenes kartie sintmari est la seule association, bénéficiaire de 20 000 Euros, à être basée sur une commune voisine, mais liée à la circonscription.
 
De l’argent pour la mairie
 
Seconde représentante du peuple au Palais Bourbon, élue PS de Saint-Denis, Ericka Bareigts. La députée de la première circonscription a reçu 130 000 Euros. Cette fois, un peu moins de la moitié des fonds a été reversé dans le tronc commun de la mairie de Saint-Denis. Le grand bénéficiaire de l’élue socialiste est le foyer socio culturel du Moufia qui a reçu 47 000 Euros de subvention. Les derniers Euros ont été répartis entre une association humanitaire de la ville et l’association des femmes des Camélias.
Huguette Bello, députée de la 2ème circonscription, qui couvre Saint-Paul, mais aussi les communes de La Possession et du Port, a reçu 130 000 Euros de l’assemblée Nationale. L’intégralité de cette somme a été reversée dans les caisses de la commune saint-pauloise.
 
Les députés de la ruralité
 
Jean-Claude Fruteau, le député est élu sur la 5ème circonscription. Un territoire immense qui s’étend de Salazie à Saint-Philippe. L’enveloppe n’est pourtant que de 110 000 Euros. Ces communes rurales sont nettement moins peuplées. Là encore la plus grande partie de cette somme va dans les caisses de la ville 50 000 euros. Le théâtre des Bambous, une association de lutte contre les violences faites aux femmes et une pour le développement économique de Saint-Benoît sont financés par le député tout comme le comité de La Réunion de lutte contre le cancer qui reçoit 15 000 Euros.
Patrick Lebreton, député PS de la 4ème circonscription, englobe sa commune de Saint-Joseph, mais aussi Petite-ile et une partie de Saint-Pierre. A tout seigneur tout honneur, 64 600 Euros sont versés dans les caisses de sa mairie, mais contrairement à d’autres élus du Palais Bourbon, Patrick Lebreton verse 35 000 Euros sur les comptes de Petite-Ile, commune limitrophe qui ne dispose pas de crédits illimités. Une enveloppe de 15 000 Euros est également versée à l’association Area qui permet d’aider les personnes en détresse.
 
Député et candidat au Tampon
 
Jean-Jacques Vlody, député PS de la 3ème circonscription est l’un des trois élus réunionnais à ne pas être maire. Il représente les électeurs du Tampon, de l’Entre-Deux, de Cilaos et d’un tiers de Saint-Louis. Il dispose comme ses collègues de 130 000 Euros de subventions. Le candidat au titre de premier magistrat de la mairie du Tampon, a manifestement ciblé ses actions. La totalité de la somme est ainsi versée au profit de trois associations basées sur cette commune des hauts du Sud de l’île. L’association "Les micros-crèches" du Tampon et l’association  "Poneys-Calins" reçoivent respectivement 80 000 et 20 000 Euros. L’association "Citoyenne-du-Tampon", dont l’objet est la lutte anti vectorielle et le soutien aux personnes vulnérables s’est vue attribuer 30 000 Euros pour mener à bien ses missions.

tableau députés.pdf by run1ere