Un des auteurs des violences aux urgences de l’hôpital de Saint-Denis écope de 18 mois ferme

justice
20160531 L Calenge
©Réunion 1ère
Deux dionysiens ont été jugés dans le cadre des comparutions immédiates pour avoir molesté deux vigiles et provoqué la panique aux urgences de l’hôpital de Bellepierre. Les faits remontent à la nuit de samedi à dimanche vers 4 heures du matin.
Case prison pour un des deux agresseurs du CHU de Bellepierre. Il écope de 18 mois ferme alors que son acolyte a été relaxé. La justice a retenu contre lui des circonstances aggravantes en raison de son lourd passé judiciaire.
Ils ont 31 et 34 ans. Ces dionysiens, amis de longue date, n’auraient pas supporté d’attendre avant d’être pris en charge par les médecins des urgences. Pour passer le temps, ils ont décidé de se défouler sur les personnels qui devaient les soigner. Un vigile de service a été obligé d’intervenir pour tenter de calmer les esprits, mais les fauteurs de troubles l’ont alors pris pour cible. Non contents de lui voler ses cigarettes, ils l’ont frappé avec une barre de fer provoquant une blessure profonde au niveau du crâne.
Mis en fuite par l’intervention des collègues de la victime, les deux hommes ont été facilement identifiés puis interpellés par les policiers.