Après le record du monde, la fête ! Les plongeurs réunionnais invitent le public le 1er mars

attaques de requins
GPP1
Plus de 100 plongeurs ont participé à ce record du monde ©Photo GPP
Le 1er décembre 2013, 110 plongeurs réunionnais forment la plus longue chaîne humaine sous-marine en baie de Saint-Leu. Un record homologué par le Guinness Book et fêté le 1er mars sur la plage des brisants.
La crise requin pénalise lourdement toutes les activités nautiques à La Réunion. Les clubs de plongée subissent de plein fouet la désaffection du public pour l’océan : « Comment blâmer les gens et les touristes, le préfet vient de reconduire l’interdiction de baignade et de certaines activités nautiques », Grégory Grandière, président du groupement des professionnels de plongée (GPP) constate les dégâts : « Avec cette crise requin les clubs ont perdu entre 20 et 50% de leur activité. C’est simple, avant trois moniteurs travaillaient dans ma structure. Aujourd’hui, un seul suffit ».
La chaîne humaine, composée de 110 plongeurs, le record inscrit au Guinness Book, une manière de rappeler que ces professionnels subissent aussi la crise : « Nous faisons partis du CO4R (commission risque requin). Nous demandons à être intégré au dispositif. Nous sommes prêts à plonger sur les spots de surf. Nous voulons juste être dédommagés de l’essence de nos bateaux. Quand nous plongeons nous ne voyons pas de requin. Notre présence les éloigne. Le comble c’est qu’avec cette crise nous sommes moins présents et donc nous leur laissons le champ libre ».
 
Des baptêmes de plongée gratuits
 
Pour mettre un terme à cette sinistrose ambiante, les plongeurs professionnels ont décidé d’organiser une grande fête le 1er mars sur la plage des Brisants. Les clubs proposeront des baptêmes de plongée gratuits et présenteront leur activité. L’objectif de ce record et de cette journée sont clairement de rassurer le grand public. Certes, des interdictions préfectorales sont émises, mais elles concernent la baignade, la découverte sous-marine (palmes-masque-tuba) et le surf, body-surf, longboard et paddleboard.
Une exposition de photos sous-marine permettra aux novices d’avoir un aperçu du monde du silence. Seront également présents sur la plage, le Parc-Marin et l’association Globice.
L’événement devait avoir lieu le 3 janvier, mais il a été repoussé par la faute de Béjisa. Un retard qui a permis à d’autres groupes de musique de s’inscrire pour le grand concert de fin journée. A issue de la présentation du prix du Guinness Book, les musiciens monteront sur scène. Un show gratuit qui débutera à 17 heures. 1 000 à 2 000 personnes sont attendues pour cette journée de fête.