publicité

Une Réunionnaise championne du monde de danse orientale

Acia Legras, réunionnaise installée à Bordeaux vient de décrocher le titre de championne du monde de danse orientale. Le prestigieux concours avait lieu le 16 février 2014, à Long-Beach en Californie.

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Bon sang ne saurait mentir, l’expression est vieillotte mais s’applique à la nouvelle championne du monde de danse orientale. Acia Legras est originaire de La Réunion, fille d'une danseuse et d'un musicien, magicien.
Elle est le fruit de l’union d’un réunionnais et d’une mère aux origines "Orientales". Le couple a fait partie de la troupe folklorique de La Réunion. C’est d’ailleurs là, entre séga et maloya que la future championne découvre la musique et la danse orientale. C’est encore une enfant et pourtant son avenir est écrit.
Acia veut devenir danseuse orientale. Pour atteindre son but nous explique le journal Sud-Ouest, elle quitte son île direction la métropole. Là, elle suit assidûment les cours de Caroline Chatel. Un travail de fourmis qui va payer. Au fil du temps et des prestations, elle s’impose et son nom circule dans ce monde exigeant. A l’issu d’une représentation à Bordeaux, Rajaa Dussart, grande danseuse orientale, parle d’elle comme d’une future étoile.    
 
Le couronnement d’un long parcours
 
Tout va s’accélérer en 2012. Acia Legras participe et remporte une compétition internationale au Portugal. Ce premier prix l’incite à s’inscrire au plus prestigieux concours de sa discipline : The belly dancer of the universe (le championnat du monde de danse orientale). Il a eu lieu, le 16 février 2014, à Long-Beach en Californie. Il regroupait 54 concurrentes. Au final, Acia Legras a été couronnée. Une consécration qui la ramène à son enfance à La Réunion. Elle avait 4 ans quand une danseuse orientale de la troupe folklorique lui avait enseigné les premiers pas. Une jeune femme passionnée, malheureusement trop tôt disparue dans un accident de la route.
Acia ne l’a jamais oubliée et c’est un peu pour lui rendre hommage qu’elle a décroché ce premier prix.
La championne n’a pas pris la grosse tête. Elle vient de rentrer à Saint-Jean-d’Illac où elle continue de donner ses cours.

 

Sur le même thème

  • culture

    Quand le cirque fait rire gratuitement

    Durant les vacances, le 4ème cirque a installé son chapiteau à l'Abondance à Saint-Benoît. Ateliers la journée, représentations le soir, la Compagnie a mis de la magie dans la vie des habitants de ce quartier isolé  

  • culture

    Quand les peintres sortent de leur atelier

    Le jardin de la plage de saint-Pierre s'est transformé en galerie d'Art ce dimanche. Plusieurs artistes peintres ont exposé leurs toiles, pour partager leur passion avec le public.

  • culture

    Guan di c’est fini

    Les lampions rouges vont s’éteindre dans le village des Hans. Après 4 jours de festivités Guan Di s’achève par un beau défilé ce dimanche soir. Les gourmands ont pu dans la journée goûter à la cuisine de Tonton Polo lors du concours du plus gros mangeur de mines 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play