publicité

Justice : les chefs du gang du Bas-de-la-Rivière jugés pour plus de 100 vols avec violences

16 membres de la bande du Bas-de-la-Rivière jugés par le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Les prévenus sont suspectés d’être impliqués dans une centaine de vols avec violences entre 2010 et 2011 au centre-ville. L’une de leurs victimes était restée dans le coma pendant 15 jours. 

© Gilbert Hoair (Réunion 1ère)
© Gilbert Hoair (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Trois jours sont nécessaires aux juges du tribunal correctionnel de Saint-Denis pour se pencher sur les agressions des 16 prévenus. Ces dionysiens, originaires pour l’essentiel du quartier du Bas-de-la-Rivière Saint-Denis, seraient responsables d’une centaine d’agressions au centre-ville du chef-lieu. Agés de 16 à 25 ans, ces délinquants déjà connus des forces de l’ordre, avaient franchi un palier en 2011. Dépouiller leurs victimes ne suffisait plus.
L’une des cibles, après un passage à tabac en règle, restera 15 jours dans le coma.
La fine équipe faisait régner la terreur aux alentours de la discothèque Le Loft obligeant les gérants à embaucher l’un d’eux comme videur. Ce geste aura pour conséquence d’ouvrir en grand les portes du night-club et d’inviter la violence dans les murs de l’établissement.
Le commissariat Malartic était devenu l’annexe du bureau des plaintes. Les week-ends se succédaient, comme les plaignants à l’accueil du poste de police.
 
Procès aux assises pour Carl Davies
 
L’enquête va s’accélérer grâce à un clip posté sur un site de vidéos en ligne. Dans ce document musical, des jeunes du quartier se mettent en scène et scandent : « B L R, Mayotte/Réunion une seule nation, pas de loosers mais des voyous ». Des paroles dont le sens prend un relief particulier en apprenant que parmi les acteurs se trouvent les agresseurs du centre-ville. Une partie de la bande ne voulait pas se contenter de l’affichage à la façon des rappeurs des ghettos américains (seuls quelques participants à ce clip sont impliqués dans les délits).  
Aujourd’hui, débute le procès du « gang » du Bas-de-la-Rivière. Depuis l’incarcération des suspects le calme est revenu dans le quartier de la cathédrale. Sortir la nuit sans être une proie est à nouveau possible.
Une partie des suspects de ce dossier sera amenée devant la cour d’assises de Saint-Denis pour le meurtre de Carl Davies. Ce marin anglais avait été retrouvé mort en contrebas de la bretelle d’accès à la route du littoral. Une bretelle qui permet de quitter Saint-Denis et de rejoindre l’Ouest du département.
Ce contenu n'est plus disponible


Le compte rendu d'audience de la première matinée avec Hakime Ali Saïd

PROCES
HA SAID


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play