réunion
info locale

Les grands requins blancs, suivis sur Internet, viennent au large de La Réunion

écologie
Ocearch
©D.R
Les internautes du monde entier peuvent suivre la balade océanique des grands requins blancs depuis 2011. Les premières stars se promenaient dans l’océan Indien. Cindy avait été repérée au Sud de La Réunion.

Lydia enflamme la toile. Ce requin blanc, femelle de 4 mètres 40, a été marqué au large de la Floride par Oceach Global Shark Tracker. Depuis la pose de la balise, munie d’un GPS, qui permet de savoir précisément où elle se trouve en temps réel, la nouvelle star de la toile a déjà parcourue 32 000 kilomètres. Elle se trouvait dernièrement au large de l’Islande. Cet engouement pour Lydia est du à sa médiatisation et au développement des réseaux sociaux. Il est désormais possible de suivre les pérégrinations de ce poisson au jour le jour sur Twitter (avec le mot-clé #lydiatheshark) et sur Facebook.  

Les grands blancs de l’océan Indien

Pourtant cette opération de marquage et de suivie des grands blancs n’est pas nouvelle. En 2011 en Afrique-du-Sud l’ONG (Organisation non-gouvernementale) Ocearch pose deux balises sur Brenda et Cindy. Deux des nombreux grands blancs qui vont être suivis pendant plusieurs semaines par l’équipe de chercheurs. Ainsi, ils confirment que ces poissons passent des côtes africaines, aux côtes australiennes sans la moindre difficulté. Ils constatent également que ces géants des mers restent des proies pour l’homme au large du Mozambique. La Balise de Brenda est détectée une dernière fois sur la terre ferme avant que son signal disparaisse des écrans. Les années passent et la protection de la nature est une préoccupation planétaire d’où l’intérêt suscité par l’opération Lydia.

Au dernière nouvelle, Lydia prenait la direction de la Méditerranée mettant fin à une contre vérité : les grands blancs de cette mer sont différents des requins océaniques

La carte de 2012 des relevés de Cyndi

Cyndi Carte
©Ocearch


 

 

Publicité