Assises : meurtre ou assassinat du bassiste de Zétwal katrer

justice
Hall cour d'appel
©Réunion 1ère
Le procès, de cette seconde session d’assises de l’année, est consacré à l’assassinat de Patrick Saminadin bassiste du groupe Zétwal katrer. Mario Leste, l’accusé, dispose de trois jours pour convaincre les jurés avec sa thèse accidentelle.
Le 18 Février 2012 en fin de journée, un coup de feu retenti dans la nuit à Rivière-du-Mât-les-Bas, un quartier de Saint-André. Patrick Saminadin, bassiste du groupe zétwal katrer (Ndlr : z’étoile 4 heures) vient d’être touché en plein cœur. Il s’effondre et décède sous les yeux de ses amis et des secouristes.
Mario Leste, l’auteur présumé de ce coup de feu, n’a pas apprécié de ne pas pouvoir jouer de la musique. Repoussé par sa victime et les amis du musicien, il quitte les lieux pour revenir armé d’un 44 magnum.
 
36 heures de cavale
 
Le gros bras sera interpellé, 36 heures plus tard. Mis en examen pour assassinat, il conteste le motif des poursuites. Il dispose désormais de trois jours pour convaincre les jurés avec sa version de l’accident. Selon lui, il a appuyé sur la détente avec son doit amputé. Il n’a donc pas senti la pression exercé. Il voulait simplement effrayer ses adversaires.
Compte tenu du passé du prévenu et de l’émotion que suscite, toujours, ce faits-divers Mario Leste encoure la perpétuité.
La famille de la victime vient de publier deux photos de la victime sur des panneaux publicitaires, situés à proximité du lieu  de la tragédie, pour ces trois jours de procès.
 
 
Patrick Saminadin était le bassiste du groupe Zétwal katrer dont le titre phare est Filao :

Les Outre-mer en continu
Accéder au live