publicité

Léo-Paul Etienne champion du monde ! La France deuxième nation !

A Salinas, aux Championnats du monde juniors de Surf, le français Léo-Paul Etienne est devenu champion du monde en U16. ). Kim Véteau prend, elle, la deuxième place chez les filles en U18. La France décroche la médaille d'argent par nations devant Hawaii et l'Australie.

Le Guadeloupéen, Léo-Paul Etienne, champion du monde de surf © FFSurf et ISA
© FFSurf et ISA Le Guadeloupéen, Léo-Paul Etienne, champion du monde de surf
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le
Le Saint-Leusien, Mathis Crozon, et la bénédictine, Lisa Girardet, ne sont ni l'un ni l'autre sur le podium en individuel. Mais les deux Réunionnais peuvent se satisfaire d'avoir, pour une première participation aux Championnats du monde de surf, fait collectivement trembler, avec les bleuets, les plus grandes nations du surf mondial. Par équipe, la France termine ces mondiaux avec la médaille d'argent. Les deux places fortes du surf international depuis des décennies, les Etats-Unis et l'Australie, repartent d'Amérique du Sud sans un seul titre. La France est vice-championne du monde et prépare déjà sa campagne 2015...avec la première marche du podium en ligne de mire. Un résultat dont le mérité revient pour beaucoup à La Guadeloupe....

Un Guadeloupéen champion du monde

Il a 15 ans  et il est désormais champion du monde junior. " Aussi discret dans la vie qu'explosif sur les vagues ", selon la Fédération française de surf, le Guadeloupéen, Léo-Paul Etienne, a bluffé la planète surf. " En tête de sa finale dès sa première vague, il n'a jamais lâché la pôle, mettant la pression sur les deux Américains Nolan Rapoza et Griffin Colapinto, présentés dans tous les médias spécialisés comme deux cracks, et qui s'imaginaient déjà avec l'or autour du cou. En fait, personne n'a vu venir l'extra-terrestre Léo-Paul Etienne. Une frimousse d'ange, un guerrier en compétition. Ses aller-retours non-stop en finale et les efforts physiques produits, ont démontré qu'il avait tout d'un futur grand ". 
Il devient le quatrième Français à remporter un titre mondial aux ISA World Juniors après le Tahitien Vetea David (1986), la Basque Pauline Ado (2006) et la Réunionnaise Cannelle Bulard (2011).
La Guadeloupe fait quasiment un doublé puisque Kim Véteau termine avec la médaille d'argent. Un premier podium pour une troisième participation aux mondiaux.

Selon la FFsurf, " le titre d'Etienne et la deuxième place de Véteau ont bousculé la hiérarchie et fait basculer l'équipe de France dans une autre dimension. Après avoir fait le yo-yo tout au long de la semaine au classement des nations, la France est passée de la 4e place dimanche matin à la deuxième au final ! "







LES FINALES

Garçons U16

1. Leo-Paul Etienne (FRA) 7.27 + 5.17 = 12.44 pts
2. Joe Van Dijk (AUS) 6.33 + 5.53 = 11.86 pts
3. Nolan Rapoza (USA) 8.50 + 3.07 = 11.57 pts
4. Griffin Colapinto (USA) 4.40 + 2.53 = 6.93 pts

Filles U18

1. Tatiana Weston-Webb (HAW) 9.83 + 8.33 = 18.16 pts
2. Kim Veteau (FRA) 6.33 + 5.53 = 11.86 pts
3. Tia Blanco (USA) 4.80 + 4.57 = 9.37 pts
4. Leilani McGonagle (CRI) 4.17 + 2.30 = 6.47 pts

Finale U18 garçons

1. Luan Wood (BRA)

Finale U16 filles

1. Mahina Maeda (HAW)

Le classement final des nations
(30 nations engagées)

1. Hawaii 21.168 pts
2. France 20.872 pts
3. Australie 20.628 pts
4. USA 18.418 pts
5. Brésil 17.476 pts
6. Pérou 15.062 pts
7. Japon 14.820 pts
8. Afrique du Sud 14.618 pts
9. Portugal 13.852 pts
10. Nouvelle-Zélande 13.474 pts

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play