L'exil pour continuer de vivre la passion du surf, loin des requins

attaques de requins
surf exil
Mahé Javegny, espoir du surf réunionnais, installée désormais sur la côte basque
Mahé et Maxime, âgés de 15 et 13 ans, sont licenciés au club de saint-Leu, mais ils ont emménagé récemment sur la côte basque avec leur famille. Un exil choisi pour pouvoir continuer à pratiquer leur sport sans crainte des attaques de requins.
Alfredo Javegny n’a aucun doute : il fallait prendre la décision de quitter la Réunion. Sa file, Mahé, âgée de 15 ans, est une passionnée de surf. Elle ambitione même de devenir un jour championne du monde. Avec la crise requins qui perdure, il n’y avait pas d’alternative pour cette famille. Tout le monde a donc emménagé près de Biarritz pour permettre à Mahé de poursuivre son but sans crainte.
 
Maxime Dos Anjos, 13 ans, est dans une situation similaire. Lui aussi est arrivé il y a peu sur la côte basque, pour les mêmes raisons.
 
Pas simple pour les adolescents, et pour leurs parent qui doivent retrouver un emploi, et s'habituer à cette nouvelle vie, loin de leurs proches.
##fr3r_https_disabled##