Le nombre de cas de dengue reste limité à La Réunion

santé
Le moustique Aedes aegypti, vecteur de la dengue
©CC - Muhammad Mahdi Karim
Depuis le début de l’année, 11 cas de dengue ont été signalés à la Réunion, dont 6 cas importés et 5 cas autochtones.
Les 6 cas importés étaient en provenance des Comores, où le virus de la dengue circule activement depuis novembre 2013. Les 5 cas autochtones sont survenus sous la forme de deux regroupements de cas dans le sud et l’ouest de l’île :
 
− Un premier regroupement a été détecté à Saint Pierre, avec la survenue d’un cas confirmé par RT-PCR début mars puis d’un cas probable deux semaines plus tard au sein du même foyer ;
 
− Un second regroupement a été identifié à Saint Gilles les Hauts, avec la survenue d’un premier cas confirmé fin mars puis de deux cas probables dans son entourage géographique deux semaines plus tard.
 
L’apparition de ces regroupements de cas a donc révélé la présence de deux chaînes de transmission autochtones du virus de la dengue sur l’île.
 
Les médecins des zones concernées ont donc été sensibilisés à la déclaration des syndromes dengue-like afin de renforcer la surveillance. Par ailleurs, une recherche active de cas a été réalisée de manière systématique et répétée par les services de lutte antivectorielle de l’ARS OI afin de détecter le plus précocement possible d’éventuels nouveaux cas dans l’entourage des patients.
 
Malgré ces actions, aucun cas supplémentaire n’a été détecté jusqu’à présent et le nombre de cas autochtones reste très faible. Le virus ne semble donc pas circuler de manière active sur l’île en dehors de ces deux épisodes limités de transmission.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live