réunion
info locale

15 maires affirment leur refus d'appliquer la réforme des rythmes scolaires. La CGTR Educ'action invite les autres maires à suivre le mouvement...

politique
Rythmes scolaires : semaine de 4 jours - Ecole de Bras-Fusil
©Réunion 1ère
15 des 24 maires de La Réunion affichent leur refus d'appliquer la réforme des rythmes scolaires. Pour la CGTR Educ'Action, " plus que jamais, la réforme a du plomb dans l'aile ".
Les maires soussignés décident à l'unanimité de refuser d'appliquer le décret relatif aux rythmes scolaires "... Dans un communiqué, 15 maires de La Réunion considèrent que la baisse des dotations de l'Etat de 11 Milliards d'euros aux collectivités et l'absence de compensation pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires aura pour conséquence une augmentation des impôts locaux.

Dans ces conditions, les maires de Cilaos, l'Entre-Deux, l'Étang-Salé, La Plaine des Palmistes, Saint-André, Sainte-Marie, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Philippe, Saint-Pierre, Salazie, Le Tampon et Trois-Bassins refusent d'appliquer cette réforme...

Communiqué des Maires sur les Rythmes Scolaires.pdf by Réunion 1ère Web


Réagissant à cette décision, la CGTR Educ'action rappelle qu'elle " avait lancé de multiples appels en direction des maires pour leur demander de ne pas appliquer la Réforme des rythme scolaires ". Le syndicat estime que la décision prise par ces 15 maires est une " véritable  bombe politique. Elle l’est d’autant plus qu’elle  dépasse les clivages politiques traditionnel puisque on retrouve dans la liste des signataires du refus de la réforme aussi bien des élus de droite que de gauche ".
Et de poursuivre : " Nous ne désespérons pas que la liste s'allonge et qu’on arrive rapidement à une situation de quasi unanimité pour ne pas appliquer cette réforme. A ce propos, nous invitons en particulier  très fortement les maires du Port , de la Possession , de Petite-Île , de Saint-Leu à ne  pas appliquer cette réforme à la rentrée 2014 ".

Publicité