Miss Réunion : Muriel Roger, candidate n° 9

miss réunion
Muriel Roger, Candidate n°9 Miss Réunion
©Réunion 1ère
A 19 ans, Muriel Roger souhaite entamer une carrière professionnelle dans le monde du social. Dans l’attente des résultats du concours d’infirmière, elle profite pleinement de l’aventure Miss Réunion.
Après avoir participé à quelques concours de beauté, où elle n’est pas passée loin de la couronne, Muriel Roger ne se décourage pas. Encore une fois, elle tente sa chance et espère, comme les onze autres candidates, être la grande gagnante. « En 2011, j’ai participé à Miss Tampon, je suis arrivée 1ère dauphine, l’année dernière j’ai participé à Miss Earth et j’ai terminé 2ème dauphine. Et à l’élection Miss du Lycée Roland Garros j’ai fini 2ème Dauphine ".
C’est avec tout le soutien de sa famille que l’étudiante en première année de médecine s’est lancée dans l’aventure. «C’est une fierté pour mes proches. Me voir à la télé leurs fait toujours plaisir. Mais ils ne s’attendaient pas à un programme aussi chargé surtout ma mère qui dit ne plus voir assez souvent sa petite fille. »

Défendre la cause des femmes  

Si Muriel se présente, c’est pour vivre une nouvelle expérience et percer dans le monde de la mode. « Être Miss Réunion c’est un moyen de se faire connaître, mais c’est aussi une expérience qui fait mûrir et qui apprend sur la vie. »  Ses ambitions pour l’île : mettre en avant le tourisme vert en accentuant sur les reliefs de La Réunion et sur les beaux paysages mais aussi, « défendre les valeurs des femmes pour qu’elles continuent à évoluer dans la société. » Et la parité est loin d’être un frein pour cette candidate qui a jonglé entre la salle de danse et le club football. « En voyant mon grand frère jouer, j’ai eu envie, moi aussi, de monter sur le terrain. Mais j’ai dû arrêter parce que la danse et le foot n’étaient pas compatibles. L’un sollicite les muscles alors que l’autre nécessite de la souplesse. » Elle reste passionnée du ballon rond et compte bien soutenir La France pour la Coupe du Monde. 

Réunion 1ère : Entretien : Pascal Souprayen


Les Outre-mer en continu
Accéder au live