Les hommages à François Saint-Omer se multiplient

société
François Saint-Omer
©Réunion 1ère
François Saint-Omer est décédé à l'âge de 67 ans. Les hommages au saint-joséphois, président du Movman Lantant Koudmin, sont multiples.
Les hommages à François Saint-Omer se multiplient depuis son décès hier, jeudi 12 juin, à l'âge de 67 ans. Le tisaneur était un acteur reconnu de la vie associative et culturelle de La Réunion. 

Pour Patrick Lebreton, le maire de Saint-Joseph : " François Saint-Omer aimait son île et aimait Saint-Joseph. Il était depuis longtemps l'un des acteurs culturels incontournables de notre commune. Tout d'abord en tant que président de Radio Zirondel , une radio associative que personne n'a oubliée, mais aussi en tant que président de la Maison des Associations, il s'est battu pour la préservation et la transmission de notre richesse créole et rurale. 
Il avait été l'un des acteurs de la signature, par la commune de Saint-Joseph, de la charte bilingue et avait été l'un des traducteurs et défenseurs de la langue créole  au sein de l'Université Rurale de l'Océan Indien. Je salue la mémoire de ce grand Réunionnais. 
Le respect de notre identité et de nos traditions continueront de conduire nos actions culturelles. C'est ainsi que nous lui rendrons le plus beau des hommages..."

Jean Erpeldinger, pour Europe Ecologie les Verts, souligne que " l'homme de tradition, militant de la langue et de la culture réunionnaise et écologiste sincère et pratiquant. Artiste, tisaneur, passeur de tradition, Franswa qui avait rejoint récemment notre mouvement avait une parole précieuse, passionnée et pleine de bon sens. Cette voix profondément enracinée dans la terre de la Réunion nous manquera cruellement ".

Pour ATTAC Réunion, Didier Bourse " rend hommage au grand militant culturel que fut Franswa Sintomer qui savait partager son combat sur le terrain culturel et social avec un esprit d’ouverture sur le monde sans transiger avec ses convictions profondes pour la défense de l’identité culturelle réunionnaise. Il a su être au quotidien humaniste et militant culturel ".

Pour le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette : " La Réunion perd aujourd'hui un grand homme de la culture réunionnaise. Franswa St-Omer a su durant sa vie forger notre conscience réunionnaise. Li la touzour soubat pou la lang ek nout patrimwan la natir. 
Franswa représente l'essence même du combat linguistique et culturel qui sont les fondements de la pensée écologique. Entre ses combats pour l'enseignement de la langue, de la culture et de ses créativités artistiques auprès de la jeunesse et la population réunionnaises, nous retiendrons entre autres la création de Radio Zirondèl, première radio kiltirel.
Son engagement était exemplaire, intègre et sincère. Franswa sé nout zarlor ke la parti rejoind´ tout nout band zarboutan nout kiltir. 
Mon équipe municipale et moi-même souhaitons toutes nos condoléances à ses proches."
 

François Saint-Omer
François Saint-Omer : un passionné de plantes médicinales ©Réunion 1ère
François Saint-Omer
Chanteur de maloya et défenseur de la langue créole, il était un acteur culturel de premier plan ©Réunion 1ère