Madagascar : une Réunionnaise arrêtée en possession de 5000 cachets de Rivotril

faits divers
Rivotril
©D.R
Un nouveau réseau d’importation de Rivotril démantelé par les gendarmes de Madagascar. Une Réunionnaise, qui s’apprêtait à revenir, a été interpellée, dimanche, avec 5350 cachets de Rivotril dans ses bagages.
Les gendarmes malgaches d’Antsirabé ont arrêté une Réunionnaise en possession de 5350 cachets de Rivotril dissimulés dans ses valises. L’Express de Madagascar précise que cette arrestation a eu lieu vers 14 heures ce dimanche 23 juin 2014, alors que la trafiquante présumée se dirigeait vers Tananarive pour rentrer à La Réunion. Toujours selon le journaliste de la Grande-Ile, la suspecte se serait procurée les médicaments grâce à de fausses ordonnances délivrées par des médecins malgaches.
 
Médicaments et alcool
 
La filière malgache pour se procurer de l’Artane ou du Rivotril n’est pas nouvelle. De nombreux trafiquants réunionnais ont été interpellés ces dernières années à leur retour de Mada. Ils sont poursuivis, localement, pour trafic de substances vénéneuses et non pour trafic de drogue. Les consommateurs associent ces médicaments à de l’alcool pour obtenir un effet, semblable, selon les observateurs, à l’ingestion d’ecstasy.  Cet usage détourné provoque des ravages et contribue au passage à l’acte dans de nombreux faits divers selon les aveux des consommateurs : « moin l’été sou l’effet »…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live