Saint –Denis : Il tue son frère pour un canard mort

faits divers
Bas-de-la-Rivière
C'est dans ces cases en bois sous tôles que vivaient Patrick Fanio, 47 ans, la victime, et son frère, Nicolas Espel, 39 ans. le meurtrier présumé. C'est là, que le drame a eu lieu, lundi vers 18 heures. ©Gilbert Hoair (Réunion 1ère)
Nicolas Espel, abat son ainé, Patrick Fanio, d’un coup de fusil pour une malheureuse histoire de canard. Après une garde à vue prolongée ce mardi 1 Juillet, le meurtrier présumé sera présenté à un juge d’instruction ce mercredi 2 Juillet.
Lundi 30 juin au soir, une dispute vire au drame dans le Bas-de-la-Rivière,  là ou les deux frères passionnés de « batay coq » élevaient leurs animaux.  Une passion qui a dépassé la raison, puisqu’elle serait à l’origine de la dispute mortelle.
Un canard mort, un branche coupée, l’accumulation de plusieurs choses auraient énervé Nicolas Espel qui va s’en prendre à son frère, Patrick Fanio, et d’un tir de fusil va l’abattre. Réalisant, sans doute, son geste Nicolas prend la fuite avant d’être interpellé chez lui par les policiers.

Préméditation ou simple coup mortel ?

Si Patrick Fanio avait un casier judicaire vierge, Nicolas Espel lui était connu depuis 2003 pour des affaires de stupéfiants.
Patrick Fanio laisse derrière lui sa femme et ses quatre enfants. Il avait aussi un travail. Nicolas Espel menait lui aussi une vie de famille stable. Ce mercredi 2 Juillet il sera présenté devant le tribunal de Champ-fleuri. Le parquet ouvrira une information judiciaire criminelle pour confier l’enquête à un juge d’instruction. A terme cette enquête devrait déterminer si  Nicolas Espel avait prémédité son geste ou s’il s’agit d’un acte spontané.